Violences sur Hedi à Marseille : le policier maintenu en détention

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Violences sur Hedi à Marseille : le policier maintenu en détention -
Violences sur Hedi à Marseille : le policier maintenu en détention Violences sur Hedi à Marseille : le policier maintenu en détention - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - E. Pelletier, C. Pain, A. Lépinay, L. Lavieille
France Télévisions
Le policier accusé d'avoir frappé le jeune Hedi, lourdement blessé au visage et au crâne, restera en détention, malgré sa demande de remise en liberté. La chambre de l'instruction d'Aix-en-Provence la lui a refusée. Le policier a admis avoir lancé un tir de LBD.

Le policier restera finalement en prison. Soupçonné d'avoir infligé de graves blessures à Hedi, un jeune homme, il n'a pas obtenu la remise en liberté qu'il réclamait devant la chambre de l'instruction d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), jeudi 3 août. Une décision dont se félicite l'avocat de la victime. "Il a commis des faits qui sont graves, donc il doit assumer ses responsabilités et la police doit assumer cette incarcération, qui va dans le sens de la justice", a ainsi déclaré Me Preziosi.

Hedi a aussi été roué de coups

Lors de l'audience, le fonctionnaire a reconnu avoir fait usage de son lanceur de balles de défense, ce qu'il avait toujours nié jusqu'ici. Traumatisme crânien, fracture au visage, hématome, Hedi a dû subir de très lourdes opérations. Selon son récit, Hedi retrouve un ami dans le centre-ville le soir des violences. Il n'y participe pas. Vers 2 heures du matin, il croise un groupe de policiers de la BAC. Il reçoit alors un tir de LBD. Un tir justifié, selon le policier, qui affirme que des tirs de projectiles se préparaient. La vidéosurveillance prouve qu'Hedi a aussi été roué de coups.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.