← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Cordes-sur-Ciel

Résumé du premier tour

Le 15 mars 2020, les habitants de Cordes-sur-Ciel se sont rendus dans l'isoloir pour les élections municipales. En 2014, 80,66 % des citoyens avaient voté lors du premier tour des élections municipales. Cette année, ils ont été 61,29 % à voter, ce qui équivaut à une baisse de -19,37 points. Dans le département du Tarn, le taux de participation a baissé par rapport au scrutin précédent (77,78 % contre 63,17 % cette année).

Si un candidat parvient à réunir au moins la moitié des votes et plus du quart des inscrits, un siège au conseil municipal l'attend.

À Cordes-sur-Ciel, qui est en tête au premier tour des élections municipales 2020 ?

La totalité des 15 sièges du conseil a donc déjà été attribuée dès le 1er tour des élections municipales 2020 à Cordes-sur-Ciel (81). Durant le 1er tour des élections municipales, François Llonch récolte 77,36 % des voix. Concernant Thomas Chaix, 77,07 % des suffrages lui reviennent. Marie-France Gallais-Salingardes et Christophe Puech se retrouvent en troisième position avec un résultat de 76,50 %. Le score assez élevé de certains candidats, notamment Sandrine Lacroix (75,93 %), Bernard Andrieu (73,35 %), Lionel Fontbostier (73,35 %), Jean-Claude Lavi (73,06 %), Myriam Mazars (73,06 %), Catherine Manuel (72,49 %), Bernard Tressols (72,49 %), Isabelle Puech - Giral (70,20 %), Jean-Michel Piednoël (67,04 %), Claude Moreau (66,18 %) et Sandrine Subreville (63,61 %), leur a également assuré une place au conseil municipal.

Tandis que 4,30 % des bulletins déposés dans les urnes de ce village étaient nuls, 1,88 % des voix étaient des bulletins blancs.

Place désormais à la nomination du maire parmi les membres du conseil municipal qui le désignent eux-mêmes.

Résultats du premier tour - Cordes-sur-Ciel

Abstention : 38.71% Participation : 61.29%

Résultats détaillés du tour 1

  • François LLONCH, 77.36%



    François LLONCH

    77.36 %

    270 votes

  • Thomas CHAIX, 77.07%



    Thomas CHAIX

    77.07 %

    269 votes

  • Marie-France GALLAIS-SALINGARDES, 76.5%



    Marie-France GALLAIS-SALINGARDES

    76.5 %

    267 votes

  • Christophe PUECH, 76.5%



    Christophe PUECH

    76.5 %

    267 votes

  • Sandrine LACROIX, 75.93%



    Sandrine LACROIX

    75.93 %

    265 votes

  • Bernard ANDRIEU, 73.35%



    Bernard ANDRIEU

    73.35 %

    256 votes

  • Lionel FONTBOSTIER, 73.35%



    Lionel FONTBOSTIER

    73.35 %

    256 votes

  • Jean-Claude LAVI, 73.06%



    Jean-Claude LAVI

    73.06 %

    255 votes

  • Myriam MAZARS, 73.06%



    Myriam MAZARS

    73.06 %

    255 votes

  • Catherine MANUEL, 72.49%



    Catherine MANUEL

    72.49 %

    253 votes

  • Bernard TRESSOLS, 72.49%



    Bernard TRESSOLS

    72.49 %

    253 votes

  • Isabelle PUECH - GIRAL, 70.2%



    Isabelle PUECH - GIRAL

    70.2 %

    245 votes

  • Jean-Michel PIEDNOËL, 67.04%



    Jean-Michel PIEDNOËL

    67.04 %

    234 votes

  • Claude MOREAU, 66.18%



    Claude MOREAU

    66.18 %

    231 votes

  • Sandrine SUBREVILLE, 63.61%



    Sandrine SUBREVILLE

    63.61 %

    222 votes

  • Christine LAPEYRE BRIERE, 31.51%



    Christine LAPEYRE BRIERE

    31.51 %

    110 votes

  • Claude COUVERT, 30.37%



    Claude COUVERT

    30.37 %

    106 votes

  • Annie DEGARDIN, 29.79%



    Annie DEGARDIN

    29.79 %

    104 votes

  • Serge VOISIN, 28.36%



    Serge VOISIN

    28.36 %

    99 votes

  • Agnès PASCAL, 26.93%



    Agnès PASCAL

    26.93 %

    94 votes

  • Marie-Josèphe BOYÉ, 24.92%



    Marie-Josèphe BOYÉ

    24.92 %

    87 votes

  • Erna RYCKAERT, 24.35%



    Erna RYCKAERT

    24.35 %

    85 votes

  • Véronique LACOUR, 23.2%



    Véronique LACOUR

    23.2 %

    81 votes

  • Angelina BULFARO, 22.92%



    Angelina BULFARO

    22.92 %

    80 votes

  • Monique KISSEL, 20.34%



    Monique KISSEL

    20.34 %

    71 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 989 habitants
  • 607 inscrits
  • Votants372 inscrits 61.29%
  • Abstentionnistes235 inscrits 38.71%
  • Votes blancs7 inscrits 1.88%

Article à la une des élections

VIDEO. Un report des élections régionales en 2022 pose "des problèmes constitutionnels majeurs", selon Gérard Larcher

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Cordes-sur-Ciel : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 mars et 22 mars 2020 permettent le renouvellement des conseillers municipaux des communes françaises. Le scrutin pour les communes de moins de 1 000 habitants suit des règles spécifiques. En effet, les citoyens ne votent pas pour une liste, mais pour des candidats, parmi ceux ayant soumis leur candidature auparavant.

Qui, à Cordes-Sur-Ciel, se présente pour les Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats qui suivent. Bernard Andrieu sera candidat. Depuis les élections municipales 2014 où il s'était présenté, il a un siège au conseil municipal. Vous retrouverez également sur la liste des candidats à Cordes-Sur-Ciel Marie-Josèphe Boyé, Angelina Bulfaro, Thomas Chaix, Claude Couvert, Annie Degardin, Lionel Fontbostier, Marie-France Gallais-Salingardes, Monique Kissel, Véronique Lacour, Sandrine Lacroix, Christine Lapeyre Briere, Jean-Claude Lavi, François Llonch, Catherine Manuel, Myriam Mazars, Claude Moreau, Agnès Pascal, Jean-Michel Piednoël, Christophe Puech, Isabelle Puech - Giral, Erna Ryckaert, Sandrine Subreville, Bernard Tressols et Serge Voisin.

À noter : les candidats se retrouvent élus au premier tour dès lors qu'ils remportent la majorité absolue, mais à la condition que plus du quart des résidents enregistrés sur les listes aient voté en leur faveur. Quant au second tour, si celui-ci a lieu, les candidats devront obtenir une majorité relative pour pouvoir être élus et accéder à l'un des 15 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Cordes-sur-Ciel ?

Les résidents de Cordes-sur-Ciel auront l'opportunité, pour les élections municipales 2020 (les 15 et 22 mars 2020), de désigner un nouveau conseil municipal. Seules les personnes françaises ou ressortissantes de l'Union européenne pourront voter lors de ces élections. Il faudra de plus s'acquitter de ses impôts ou résider dans la commune, et être inscrit sur les listes électorales. Pour ce faire, on doit être majeur.

2014 : quels étaient les résultats des Municipales ?

Vous habitez dans une ville de moins de 1000 habitants ? Lors de ces élections municipales, vous serez en mesure de voter pour plusieurs membres à la fois, et également de choisir des candidats de deux listes différentes. C'est donc un scrutin plurinominal avec panachage.
Les sièges du conseil municipal de Cordes-sur-Ciel avaient été remportés le 23 mars 2014. De fait, dès le soir du premier tour, les électeurs en désignaient 15 membres. Aux côtés de Renée Gautier et François Llonch, que les Cordais avaient désignés pour administrer leur municipalité, on pouvait voir Paul Quiles, Christophe Puech, Bernard Tressols, Sandrine Subreville mais aussi Jean-Pierre Rigal et Bernard Andrieu.
Aux précédentes élections, 534 personnes ont donné leur opinion, pour 662 inscrits : on recense ainsi de nombreux votants. En comparaison, en 2008, la participation aux élections municipales a pu atteindre 73,29 % : une forte hausse s'est donc fait sentir.

Cette tendance se retrouve-t-elle dans les résultats de différentes élections ?

Plusieurs scrutins ont eu lieu depuis les dernières Municipales. Les Présidentielles ont ainsi eu lieu en 2017. Si on étudie la tendance du premier tour des précédentes Présidentielles à Cordes-sur-Ciel, le bilan qui en ressort indique que les scores étaient identiques à ceux répertoriés à l'échelle nationale.
Si Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) n'a totalisé que 23,43 % des voix, Emmanuel Macron (En marche !) ainsi que François Fillon (Les Républicains) se plaçaient devant au premier tour : 24,61 % et 24,21 % des suffrages. Emmanuel Macron a été élu au deuxième tour par les résidents de Cordes-sur-Ciel qui ont voté à 74,69 % pour lui. Au second tour, il y a eu 487 participants, ce qui correspond à 77,06 % des habitants de Cordes-sur-Ciel. En 2012, ils étaient 89,37 % à se déplacer, soit une tendance différente de celle observée dans le pays (-5,8 points).
On remarquera à l'issue des élections européennes de 2019 les beaux scores emportés par les listes suivantes : La République en Marche avec Renaissance, avec 24,72 % des votes, et Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) avec 19,17 % des suffrages.

Cordes-sur-Ciel : les données clefs

Point sur les élections municipales 2020 des 15 et 22 mars à Cordes-sur-Ciel. Le contexte socio-économique (écologie, mobilité, sécurité, accès aux soins...) est un bon marqueur à prendre en compte concernant la situation dans la commune.

Quelles sont les spécificités des habitants de Cordes-sur-Ciel ?

La commune de Cordes-sur-Ciel accueille 869 âmes. C'est une ville du Tarn. Cordes-sur-Ciel côtoie des villes et villages comme Cabannes, Roussayrolles ou également Milhars au sein de la Communauté de Communes du Cordais et du Causse 4 C. Du côté de l'âge, les résidents cordais restent dans l'ensemble peu âgés. La majorité des habitants a entre 25 et 54 ans tandis que 38,77 % se situent entre 55 et 64 ans. Cordes-sur-Ciel est assez concernée par l'immigration, avec 10,64 % d'immigrés.

Niveau de vie : l'ensemble des informations sur la commune de Cordes-sur-Ciel

Les chiffres suivants fournissent une meilleure visibilité sur l'état des activités professionnelles à Cordes-sur-Ciel. Environ 306 Cordais travaillent. Ils représentent 35,68 % de la population. La ville comprend surtout des artisans, commerçants, chefs d'entreprise et employés (48,44 %). Les hommes cordais sont globalement plus impactés par le chômage. Sur un peu moins de 20 % de chômeurs, une majeure partie sont, en effet, des hommes.
Les habitants de Cordes-sur-Ciel gagnaient en moyenne 17 417 € par an en 2016 – versus environ 20 000 € de revenu fiscal médian pour la France en 2014. Les Cordais ont donc un niveau de vie plus faible que la moyenne nationale.
Le marché immobilier d'une ville est souvent pris comme un indicateur adapté du niveau de vie de cette dernière. Les chiffres les plus observés sont alors le statut d'occupation (locataires ou propriétaires), le type de bien (maisons ou appartements) ou même la surface de ceux-ci. Niveau location, les Cordais recherchent plus généralement les appartements HLM de 4 pièces (moins de 4 %) ainsi que les appartements non HLM de 2 pièces qui correspondent à environ 4 % de la demande. Si l'on se penche sur le marché des propriétaires, on note qu'ils sont 16 % à choisir une maison de 6 pièces et 17 % une maison de 4 pièces.

Peut-on considérer Cordes-sur-Ciel comme une commune où il fait bon vivre ?

La qualité de vie dans une ville s'évalue, entre autres, au nombre d'équipements et infrastructures proposés à la population. Ceux-ci sont assez nombreux à Cordes-sur-Ciel. Avec ses 96 enfants âgés de 0 à 15 ans à Cordes-sur-Ciel, il est évident que la commune compte peu de familles par rapport à son nombre total de résidents. Aussi, ces jeunes disposent-ils d'espaces qui leur sont consacrés, dont 2 établissements scolaires.
Les indices de qualité de l'air ou de l'eau donnent une bonne vision de la pollution environnante dans une ville. Selon L'observatoire national de l'eau, la ​qualité de l'eau s'avère ​à 100 % ​conforme tant sur le plan microbiologique que physico-chimique​.