Résumé du premier tour

Le 15 mars 2020, les citoyens de Coublanc sont allés voter pour les élections municipales. Suite aux récentes annonces au sujet du coronavirus, les gens ont probablement préféré rester à leur domicile plutôt que d'aller voter. Cela pourrait expliquer le taux de participation assez bas (47,91 %) recensé dans la commune. Le nombre d'électeurs s'étant mobilisés au niveau départemental (Saône-et-Loire) a baissé en comparaison avec le scrutin précédent : 72,45 % contre 56,50 % cette année.

Lorsqu'un candidat emporte au moins 25 % des voix des inscrits et plus de la moitié des votes exprimés, il décroche sa place au conseil municipal.

Quels candidats arrivent en tête au 1er tour des élections municipales 2020 à Coublanc ?

Coublanc (71) a vu la totalité des 15 sièges du conseil être allouée dès le premier tour des élections municipales 2020. Martial Labrosse s'impose lors du 1er tour des municipales avec 96,69 % des suffrages. Jonathan Gardet, quant à lui, obtient le soutien de 95,70 % des votants. En collectant 95,04 % des voix, Franck Bouchacourt et Floriane Larue gagnent la troisième place. Grâce à leur score élevé, Annabelle Auclerc (94,05 %), Ghislain Butin (93,39 %), René Claude Auclerc (93,06 %), Fabien Barillé (93,06 %), Jennifer Lebretton (93,06 %), Marie-Isabelle Diaz (91,74 %), Elisabeth Perronnet (91,08 %), Nicolas Crasnier (87,12 %), Rémy Fructus (86,13 %), Noël Mercier (85,80 %) et Jean-Marc Nicolas (68,31 %) figurent parmi les gagnants de ce tour.

La démarche suivante consiste en l'élection du maire parmi les conseillers municipaux, et par ces derniers.

Résultats du premier tour - Coublanc

Abstention : 52.09% Participation : 47.91%

Résultats détaillés du tour 1

  • Martial LABROSSE, 96.69%



    Martial LABROSSE

    96.69 %

    293 votes

  • Jonathan GARDET, 95.7%



    Jonathan GARDET

    95.7 %

    290 votes

  • Franck BOUCHACOURT, 95.04%



    Franck BOUCHACOURT

    95.04 %

    288 votes

  • Floriane LARUE, 95.04%



    Floriane LARUE

    95.04 %

    288 votes

  • Annabelle AUCLERC, 94.05%



    Annabelle AUCLERC

    94.05 %

    285 votes

  • Ghislain BUTIN, 93.39%



    Ghislain BUTIN

    93.39 %

    283 votes

  • René Claude AUCLERC, 93.06%



    René Claude AUCLERC

    93.06 %

    282 votes

  • Fabien BARILLÉ, 93.06%



    Fabien BARILLÉ

    93.06 %

    282 votes

  • Jennifer LEBRETTON, 93.06%



    Jennifer LEBRETTON

    93.06 %

    282 votes

  • Marie-Isabelle DIAZ, 91.74%



    Marie-Isabelle DIAZ

    91.74 %

    278 votes

  • Elisabeth PERRONNET, 91.08%



    Elisabeth PERRONNET

    91.08 %

    276 votes

  • Nicolas CRASNIER, 87.12%



    Nicolas CRASNIER

    87.12 %

    264 votes

  • Rémy FRUCTUS, 86.13%



    Rémy FRUCTUS

    86.13 %

    261 votes

  • Noël MERCIER, 85.8%



    Noël MERCIER

    85.8 %

    260 votes

  • Jean-Marc NICOLAS, 68.31%



    Jean-Marc NICOLAS

    68.31 %

    207 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 885 habitants
  • 645 inscrits
  • Votants309 inscrits 47.91%
  • Abstentionnistes336 inscrits 52.09%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Poitiers : Léonore Moncond'huy, la surprise verte

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Coublanc : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 mars et 22 mars 2020 sont prévues pour renouveler le conseil municipal des communes françaises. Le fonctionnement du vote pour les communes de moins de 1 000 habitants diffère légèrement de celui des plus grandes villes. En effet, dans ce cas spécifique, les électeurs votent non pas pour une liste, mais directement pour des candidats (ceux dont la candidature a officiellement été acceptée).

Les Municipales 2020 : point sur les candidats à Coublanc

Pour le premier tour des Municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats qui suivent. Annabelle Auclerc a confirmé sa participation. Les candidatures de René Claude Auclerc, Fabien Barillé, Franck Bouchacourt, Ghislain Butin, Nicolas Crasnier, Marie-Isabelle Diaz, Rémy Fructus, Jonathan Gardet, Martial Labrosse, Floriane Larue, Jennifer Lebretton, Noël Mercier, Jean-Marc Nicolas et Elisabeth Perronnet viennent s'ajouter.

Pour information : il est possible pour les candidats d'être élus au premier tour s'ils atteignent une majorité absolue, mais sous réserve que plus d'un quart des administrés enregistrés sur les listes électorales aient voté pour eux. Pour le second tour éventuel, les candidats doivent avoir une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 15 sièges à pourvoir.

Coublanc : quels sont les enjeux des Municipales ?

Le nouveau conseil municipal de Coublanc sera désigné dans le cadre des élections municipales 2020, qui auront lieu les 15 et 22 mars 2020. Si vous êtes français ou ressortissant de l'Union européenne et si vous habitez ou payez des impôts dans cette commune, vous êtes alors appelé aux urnes. Il faut toutefois que vous soyez majeur, que vous bénéficiiez de vos droits civiques et soyez inscrit sur les listes électorales coublandis.

Point sur les élections municipales de 2014

Qu'est-ce qu'un scrutin plurinominal avec panachage ? C'est un scrutin qui concerne les élections municipales, pour les villes de moins de 1000 habitants. Cela signifie que les électeurs votent pour plusieurs membres en même temps et peuvent d'ailleurs désigner des candidats de deux listes différentes.
23 mars 2014 : les résidents de Coublanc avaient élu 15 membres du conseil municipal dès le soir du premier tour. Avec Daniel Taupin, Rémy Fructus, Marie-Isabelle Diaz, Fatiha El Ghazouani mais aussi Franck Demont et Roger Comacle, Jean-Yves Chavanon et Franck Bouchacourt avaient été choisis pour administrer les Coublandis.
Aux élections, assez peu d'habitants ont voté. En effet, seuls 459 d'entre eux sont allés aux urnes, sachant que la liste électorale comptait 681 inscrits. Lorsque l'on compare aux résultats obtenus aux dernières élections municipales de 2008 (74,96 %), il en ressort donc une forte baisse du taux de participation.

Une évolution déjà visible lors des précédentes élections ?

2017 : c'est l'année des dernières élections présidentielles, alors que les précédentes Municipales ont vu plusieurs types de scrutin dans l'intervalle. En 2017, au premier tour des précédentes élections présidentielles, les électeurs de Coublanc ont fait leur choix : les résultats ont été différents de ce qui a pu ressortir à l'échelle du pays.
Les scores du premier tour ont dressé une différence : Marine Le Pen (Front national) ainsi que François Fillon (Républicains) ont obtenu les scores les plus élevés avec 26,36 % et 20,54 % des voix, devant Emmanuel Macron (En marche !) qui n'a emporté que 18,8 %. Avec 56,64 % des votes, le choix des résidents de Coublanc s'est fait à l'avantage d'Emmanuel Macron. Tandis que la participation des habitants de Coublanc au second tour était de 84,58 % en 2012, elle était de 83,41 %, soit 533 citoyens, lors de la dernière élection présidentielle. Ceci dénote une baisse différente de la tendance notée dans le pays entre les deux mêmes années.
Renaissance (soutenue par La République en Marche) d'un côté, et Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) de l'autre avaient respectivement emporté 29,1 % et 25,08 % des suffrages lors des élections européennes 2019.

Coublanc : les données clefs

15 et 22 mars 2020 : dates des municipales. Les membres du conseil municipal de Coublanc devront ainsi s'intéresser à l'état socio-économique de la municipalité (écologie, accès aux soins, mobilité...).

Description : les habitants de Coublanc

Coublanc est une ville de Saône-et-Loire. Elle comptabilise 834 résidents. Le rassemblement de la Communauté de Communes La Clayette Chauffailles en Brionnais a permis de rattacher des villes telles que Saint-Laurent-en-Brionnais, Saint-Edmond ou également Colombier-en-Brionnais à ce village. On croise dans la ville de Coublanc une population peu âgée. Si les résidents répertorient 27,12 % d'individus entre 55 et 64 ans, la majorité des habitants a entre 25 et 54 ans. Peu élevée, la part d'immigration constitue 2,47 % des individus habitant à Coublanc.

Comment pourrait-on définir le niveau de vie sur la ville de Coublanc ?

Taux d'inactivité et autres chiffres clés : le marché de l'emploi ressemble à ce qui suit à Coublanc. Les ouvriers et employés sont les catégories majoritaires au sein de la population active à Coublanc. 360 Coublandis sont en poste (42,73 % de la population) et 70,93 % des actifs ont l'un de ces statuts. Les hommes sont plus affectés par le chômage : ils représentent une majeure partie des demandeurs d'emploi en ville (6 % de la population en âge de travailler).
Au cours de l'année 2016, le revenu médian des Coublandis se révélait similaire à la moyenne nationale de 2014, avec 19 675 € par an à Coublanc, contre 20 000 € par an en France en 2014.
En plus des chiffres de l'emploi, ceux de l'immobilier vous éclaireront également sur le niveau de vie des Coublandis. Les locations correspondent à plus de 3 % du marché coublandis pour les maisons non HLM de 4 pièces et environ 3 % pour les maisons non HLM de 5 pièces. Comparativement, les résidents sont un peu plus du quart à être propriétaires d'une maison de 5 pièces et un peu moins du tiers d'une maison de 4 pièces.

Et concernant la qualité de vie à Coublanc ?

Il y a une raison pour laquelle les politiques urbaines se concentrent principalement sur les équipements de la commune : en satisfaisant les besoins des habitants, elles garantissent la qualité de vie dans leur ville. On peut remarquer qu'à Coublanc les infrastructures manquent un peu. Avec 133 enfants (de 0 à 15 ans), il est clair que les familles sont assez nombreuses dans la commune en comparaison avec son nombre total d'habitants. On y compte 2 établissements scolaires.
Il est important d'évaluer l'éventuelle pollution ambiante afin de juger de la qualité de vie offerte par une ville. L'eau répond-elle aux exigences de qualité ? L'observatoire national de l'eau indique qu'à Coublanc, l'eau est à 100 % conforme tant au niveau microbiologique que physico-chimique.