← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Mandres-la-Côte

Résumé du premier tour

C'est le 15 mars 2020 que les habitants de Mandres-la-Côte ont été appelés à voter pour les élections municipales. Lors du premier tour des élections municipales, 56,13 % des citoyens s'étaient rendus aux urnes. La participation est donc en baisse (-9,13 points) par rapport à 2014, puisqu'elle était alors de 65,26 %. Le taux de participation à l'élection a baissé dans le département de la Haute-Marne lorsqu'on le compare au taux de participation du scrutin précédent : 77,83 % contre 68,83 % cette année.

Afin d'être élu au conseil municipal, un candidat doit emporter un certain nombre de votes : plus de 50 % des voix et au moins le quart des suffrages des inscrits.

Élections municipales 2020 : qui est en tête suite au premier tour à Mandres-la-Côte ?

À Mandres-la-Côte (52), l'ensemble des 15 sièges à pourvoir a donc déjà été octroyé dès le 1er tour des élections municipales 2020. Les électeurs ont plébiscité Gaëtan Villemin au premier tour des élections municipales : il est en tête avec 93,75 % des voix. Stéphane Dolégeal et Frédéric Launois reçoivent les suffrages de 91,51 % des électeurs. Divers élus, dont par exemple Mona Khouri (91,07 %), Martine Parisel (91,07 %), Armelle Lasserteux (90,62 %), Félicien Bouard (89,28 %), Sylvie Galdo (86,16 %), Roger Lemoine (81,25 %), Hélène Kwasiak (79,91 %), Gaëlle Castenetto (79,01 %), Roselyne Voizeux (79,01 %), Isabelle Lardin (77,67 %), Jean-Pierre Martin (76,78 %) et Jean-Pierre Mugnier (75,44 %), affichent aussi des scores élevés.

Parmi les résidents de ce village s'étant présentés aux bureaux de vote, certains ont fait le choix de voter blanc (1,26 %). En outre, un certain nombre des bulletins étaient nuls (4,62 %).

Il est maintenant temps pour les nouveaux membres du conseil municipal d'élire le prochain maire dans leurs rangs.

Résultats du premier tour - Mandres-la-Côte

Abstention : 43.87% Participation : 56.13%

Résultats détaillés du tour 1

  • Gaëtan VILLEMIN, 93.75%



    Gaëtan VILLEMIN

    93.75 %

    210 votes

  • Stéphane DOLÉGEAL, 91.51%



    Stéphane DOLÉGEAL

    91.51 %

    205 votes

  • Frédéric LAUNOIS, 91.51%



    Frédéric LAUNOIS

    91.51 %

    205 votes

  • Mona KHOURI, 91.07%



    Mona KHOURI

    91.07 %

    204 votes

  • Martine PARISEL, 91.07%



    Martine PARISEL

    91.07 %

    204 votes

  • Armelle LASSERTEUX, 90.62%



    Armelle LASSERTEUX

    90.62 %

    203 votes

  • Félicien BOUARD, 89.28%



    Félicien BOUARD

    89.28 %

    200 votes

  • Sylvie GALDO, 86.16%



    Sylvie GALDO

    86.16 %

    193 votes

  • Roger LEMOINE, 81.25%



    Roger LEMOINE

    81.25 %

    182 votes

  • Hélène KWASIAK, 79.91%



    Hélène KWASIAK

    79.91 %

    179 votes

  • Gaëlle CASTENETTO, 79.01%



    Gaëlle CASTENETTO

    79.01 %

    177 votes

  • Roselyne VOIZEUX, 79.01%



    Roselyne VOIZEUX

    79.01 %

    177 votes

  • Isabelle LARDIN, 77.67%



    Isabelle LARDIN

    77.67 %

    174 votes

  • Jean-Pierre MARTIN, 76.78%



    Jean-Pierre MARTIN

    76.78 %

    172 votes

  • Jean-Pierre MUGNIER, 75.44%



    Jean-Pierre MUGNIER

    75.44 %

    169 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 535 habitants
  • 424 inscrits
  • Votants238 inscrits 56.13%
  • Abstentionnistes186 inscrits 43.87%
  • Votes blancs3 inscrits 1.26%

Article à la une des élections

Poitiers : Léonore Moncond'huy, la surprise verte

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Mandres-la-Côte : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 mars et 22 mars 2020 sont organisées pour renouveler les conseillers municipaux des communes françaises. Petite spécificité pour les communes de moins de 1 000 habitants : pour se présenter aux élections, nul besoin de constituer une liste. En effet les électeurs votent directement pour leurs candidats.

À Mandres-La-Côte, qui devons-nous attendre comme candidats aux Municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats suivants. Félicien Bouard a validé sa candidature. Les candidatures également annoncées sont celles de Gaëlle Castenetto, Stéphane Dolégeal, Sylvie Galdo, Mona Khouri, Hélène Kwasiak, Isabelle Lardin, Armelle Lasserteux, Frédéric Launois, Roger Lemoine, Jean-Pierre Martin, Jean-Pierre Mugnier, Martine Parisel, Gaëtan Villemin et Roselyne Voizeux.

Il est important de rappeler que tout candidat peut être élu à l'issue du premier tour dans l'éventualité où il atteint une majorité absolue, à la condition d'avoir reçu les voix d'au moins un quart des habitants enregistrés sur les listes électorales. S'il y a un second tour, le candidat doit remporter une majorité relative de façon à pouvoir être élu et prendre l'un des 15 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Mandres-la-Côte ?

La ville de Mandres-la-Côte désignera un nouveau conseil municipal lors des élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Afin de glisser un vote dans l'urne, plusieurs conditions doivent être réunies. On doit être français ou originaire d'un pays membre de l'UE, résider ou s'acquitter de ses impôts dans la municipalité dont il est question, avoir plus de 18 ans et être inscrit sur les listes électorales françaises.

Bilan des Municipales de 2014

Les électeurs des communes de moins de 1000 habitants votent pour plusieurs candidats en même temps et peuvent aussi élire des membres de deux listes différentes, pour ces municipales. C'est donc un scrutin plurinominal avec panachage.
Retour sur le 23 mars 2014 : les citoyens de Mandres-la-Côte avaient choisi 15 membres du conseil municipal dès le soir du premier tour. Pour gérer leur ville, les Mandrins ont fait confiance à Gilbert Georgemel et Gaëlle Castenetto. Ceux-ci avaient été accompagnés par Roselyne Voizeux, J.marie Gillot, J.pierre Martin, Magaly Renaut mais aussi Sylvie Galdo et J.pierre Mugnier.
Avec une liste comprenant 449 noms, assez peu de votants sont allés aux urnes (293 d'entre eux). Ce taux de participation s'élevait à 71,88 % lors des élections municipales de 2008. On remarque ainsi aisément une forte baisse.

La même évolution s'est-elle affirmée aux derniers scrutins ?

Plusieurs élections, dont, notamment, les élections présidentielles en 2017, ont eu lieu depuis les précédentes Municipales. À Mandres-la-Côte, les votes déclarés au premier tour des élections présidentielles de 2017 se sont révélés être différents de ce qui a été recensé dans toute la France.
Marine Le Pen (Front national) d'une part et Emmanuel Macron (En marche !) d'autre part ont respectivement obtenu 34,04 % et 18,37 % des suffrages au premier tour. Les habitants de Mandres-la-Côte ont été une majorité (54 %) à voter pour Marine Le Pen. Notons que la hausse de la participation entre 2017 et 2012 est différente de ce qui a été noté dans le pays (une participation en baisse de -5,8 points) : les électeurs de Mandres-la-Côte étaient effectivement 79,32 % à voter en 2012 et 81,58 % en 2017.
Lors des Européennes 2019, la liste Renaissance (soutenue par La République en Marche) (16,67 % des voix) se classe après Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (38,89 %).

Quelques informations sur Mandres-la-Côte

Avec les élections municipales qui arrivent (15 et 22 mars 2020), il peut être intéressant pour les résidents de Mandres-la-Côte d'en apprendre plus quant à la situation socio-économique de leur municipalité.

Comment qualifierait-on la population habitant à Mandres-la-Côte ?

Mandres-la-Côte est une commune de Haute-Marne, accueillant 538 résidents. Elle est grande de. À l'aide de la Communauté d'Agglomération de Chaumont, du Bassin Nogentais et du Bassin de Bologne Vignory Froncles, qui assure une continuité entre les villes voisines, Mandres-la-Côte échange facilement avec Rochefort-sur-la-Côte, Cuves ou Biesles. Les habitants de Mandres-la-Côte sont peu âgés : la majorité des résidents a entre 25 et 54 ans. En parallèle, 17,70 % ont entre 15 et 24 ans. Peu élevée, la proportion d'immigration atteint 4,19 % à Mandres-la-Côte.

Quel est le niveau de vie dans la ville de Mandres-la-Côte ?

Grâce aux chiffres qui suivent, vous avez accès à une vision précise de l'offre d'emploi à Mandres-la-Côte. Voici le taux d'emploi des Mandrins : plus de 267 habitants travaillent, c'est-à-dire 51,37 % de la population. Les professions intermédiaires et ouvriers forment 55,77 % des actifs. 5 % de la population mandrine active sont au chômage, dont plus de la moitié sont des femmes.
En France, le revenu moyen des foyers était de plus de 20 000 € en 2014. Les Mandrins ont pour leur part déclaré un revenu médian de 19 586 € en 2016. Le niveau de vie à Mandres-la-Côte est ainsi similaire à la moyenne nationale.
Le marché immobilier d'une ville est souvent pris comme un indicateur adapté du niveau de vie de cette dernière. Les chiffres les plus observés sont alors le statut d'occupation (locataires ou propriétaires), le type de bien (maisons ou appartements) ou même la surface de ceux-ci. Au niveau de la location, on constate que les Mandrins louent plus généralement les maisons non HLM de 4 pièces ainsi que les maisons non HLM de 5 pièces. Ils sont 5 % à louer le premier type d'habitation et environ 5 % le deuxième. Le pourcentage des propriétaires d'une maison de 5 pièces et celui d'une maison de 6 pièces sont respectivement de presque 21 % et presque 25 %.

Que dire de la qualité de vie à Mandres-la-Côte ?

Mandres-la-Côte est une ville où les infrastructures manquent un peu pour satisfaire les demandes de ses habitants. Avec 107 enfants âgés de 0 à 15 ans, la commune de Mandres-la-Côte compte un assez grand nombre de familles (compte tenu de sa population totale). Ainsi, 1 établissement scolaire est à leur disposition.
Outre les équipements de la commune, il est bon d'apprendre si la ville a une bonne qualité de l'air ou de l'eau, afin de jauger la pollution ambiante. D'après L'observatoire national de l'eau, l'eau à Mandres-la-Côte est conforme à 100 % tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique​.