← Tous les résultats

Municipales

Résultats des élections municipales : Soppe-le-Bas

Résumé du premier tour

Les habitants de Soppe-le-Bas sont allés voter le 15 mars 2020 pour les élections municipales. Seuls 39,67 % des électeurs se sont exprimés, un taux de participation particulièrement bas qui pourrait être une conséquence de la pandémie de coronavirus. On note que la participation départementale (Haut-Rhin) a baissé en comparaison avec l'élection précédente : 69,28 % contre 47,17 % cette année.

Tout candidat qui se présente à l'élection ne peut pas devenir conseiller municipal. On doit ainsi emporter plus de la moitié des voix exprimées et au moins le quart des votes des inscrits.

Quels candidats les électeurs de Soppe-le-Bas ont-ils préférés au premier tour des élections municipales 2020 ?

À Soppe-le-Bas (68), l'ensemble des 15 sièges à remporter a donc déjà été octroyé dès le premier tour des élections municipales 2020. La commune a vu Marie-José Richard et Eric Walgenwitz sortir victorieux du 1er tour des municipales avec 96,36 % des suffrages. En récoltant 95,45 % des suffrages, Laurent Saget, Jérémie Walgenwitz et Vivien Wolf gagnent la troisième place. À l'issue de ce scrutin, les candidats comme Laurent Draxel (95 %), Nicolas Weiss (95 %), Stéphanie Guttig (94,54 %), Raymond Bitsch (94,09 %), Brigitte Walter (94,09 %), Mylène Sarroca (92,72 %), Sophie Lichtin (91,36 %), Jean-Julien Weiss (87,72 %), Laurent Liller (85 %) et Richard Mazajczyk (82,27 %) sortent également gagnants grâce à leur résultat élevé.

Au sein des citoyens de ce village, 5,88 % ont choisi le bulletin blanc. Certains bulletins - 1,68 % précisément - étaient, de plus, nuls.

L'élection du maire suit celle des nouveaux membres du conseil municipal. Il est d'ailleurs désigné dans les rangs de ces derniers, mais également par eux.

Résultats du premier tour - Soppe-le-Bas

Abstention : 60.33% Participation : 39.67%

Résultats détaillés du tour 1

  • Marie-José RICHARD, 96.36%



    Marie-José RICHARD

    96.36 %

    212 votes

  • Eric WALGENWITZ, 96.36%



    Eric WALGENWITZ

    96.36 %

    212 votes

  • Laurent SAGET, 95.45%



    Laurent SAGET

    95.45 %

    210 votes

  • Jérémie WALGENWITZ, 95.45%



    Jérémie WALGENWITZ

    95.45 %

    210 votes

  • Vivien WOLF, 95.45%



    Vivien WOLF

    95.45 %

    210 votes

  • Laurent DRAXEL, 95%



    Laurent DRAXEL

    95 %

    209 votes

  • Nicolas WEISS, 95%



    Nicolas WEISS

    95 %

    209 votes

  • Stéphanie GUTTIG, 94.54%



    Stéphanie GUTTIG

    94.54 %

    208 votes

  • Raymond BITSCH, 94.09%



    Raymond BITSCH

    94.09 %

    207 votes

  • Brigitte WALTER, 94.09%



    Brigitte WALTER

    94.09 %

    207 votes

  • Mylène SARROCA, 92.72%



    Mylène SARROCA

    92.72 %

    204 votes

  • Sophie LICHTIN, 91.36%



    Sophie LICHTIN

    91.36 %

    201 votes

  • Jean-Julien WEISS, 87.72%



    Jean-Julien WEISS

    87.72 %

    193 votes

  • Laurent LILLER, 85%



    Laurent LILLER

    85 %

    187 votes

  • Richard MAZAJCZYK, 82.27%



    Richard MAZAJCZYK

    82.27 %

    181 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 720 habitants
  • 600 inscrits
  • Votants238 inscrits 39.67%
  • Abstentionnistes362 inscrits 60.33%
  • Votes blancs14 inscrits 5.88%

Article à la une des élections

franceinfo junior. Qui sont les candidats à l'élection présidentielle américaine ?

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Soppe-le-Bas : le contexte politique des élections municipales

Le conseil municipal des communes françaises sera renouvelé lors des élections des 15 mars et 22 mars 2020. Il faut noter que le principe du scrutin de liste n'existe pas pour les communes dont le nombre d'habitants est en dessous de 1 000. Les électeurs qui habitent dans ces villes peuvent directement élire leurs candidats, parmi ceux qui ont fait acte de candidature.

Les Municipales 2020 arrivant, quels sont les candidats à se présenter à Soppe-Le-Bas ?

Lors du premier tour des Municipales 2020, les citoyens pourront choisir entre les candidats suivants. Le maire actuel de Soppe-Le-Bas, Richard Mazajczyk, est candidat à sa réélection. De la même façon, Raymond Bitsch a validé sa candidature. Laurent Draxel, Stéphanie Guttig, Sophie Lichtin, Laurent Liller, Marie-José Richard, Laurent Saget, Mylène Sarroca, Eric Walgenwitz, Jérémie Walgenwitz, Brigitte Walter, Jean-Julien Weiss, Nicolas Weiss et Vivien Wolf sont également prétendants à la mairie.

À noter : pour être élus à l'issue du premier tour, les candidats devront remporter une majorité absolue, à condition que plus du quart des habitants enregistrés sur les listes électorales aient voté pour eux. Pour être élus lors de l'éventuel second tour et décrocher l'un des 15 sièges à pourvoir, ceux-ci devront obtenir une majorité relative.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Soppe-le-Bas ?

Pour désigner un nouveau conseil municipal, les habitants de Soppe-le-Bas iront, les 15 et 22 mars 2020, aux bureaux de vote, lors des élections municipales 2020. Afin d'avoir la possibilité de voter durant ce scrutin, il faut naturellement avoir plus de 18 ans et apparaître sur les listes électorales françaises. Il faut également être français ou ressortissant de l'UE, et habiter ou payer ses impôts dans la commune correspondante.

Zoom sur la période des élections municipales 2014

Il existe un système électoral particulier dans le cadre des municipales pour les villes de moins de 1000 habitants. De fait, les électeurs votent pour plusieurs membres à la fois et peuvent même choisir des candidats de deux listes différentes. C'est donc un scrutin plurinominal avec panachage.
Le conseil municipal était formé le 23 mars 2014 : les électeurs de la commune de Soppe-le-Bas avaient désigné dès le soir du premier tour 15 membres de celui-ci. Avec Laurent Liller, Thomas Springinsfeld, Pascal Triantafyllidis, Muriel Moreaux mais aussi Miriam Bindler et Rosalia Dick, Stéphanie Guttig et Carlo Schweitzer avaient été choisis pour administrer les Bas-Soppois.
Point sur la participation : d'assez nombreux citoyens sont allés voter. En effet, 486 électeurs ont glissé un bulletin dans l'urne, pour une liste électorale de 608 noms. Ainsi, on observe une légère hausse en regard du taux de participation des Municipales de 2008, qui atteignait 78,19 %.

Une évolution identique à d'autres élections ?

Les Présidentielles, qui ont eu lieu en 2017, comptent parmi les élections qui se sont tenues depuis les dernières élections municipales. À Soppe-le-Bas, les résultats recensés au premier tour des Présidentielles de 2017 se sont révélés être différents de ce qui a été déclaré dans toute la France.
En mettant en parallèle les scores du premier tour, on note 36,49 % des votes en faveur de Marine Le Pen (Front national), 17,57 % pour François Fillon (Les Républicains) et, derrière, 14,09 % pour Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France). Marine Le Pen a été élue par les résidents de Soppe-le-Bas qui l'ont désignée à 57,97 %. Les habitants de Soppe-le-Bas ont été 495 à venir voter au second tour.
17,82 %, c'est le résultat de Renaissance (soutenue par La République en Marche) aux Européennes de 2019. La liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a quant à elle obtenu 33,23 % des suffrages.

Soppe-le-Bas : les données clefs

Écologie, accès aux soins, transports... l'analyse des données socio-économiques d'une agglomération aide à bien souvent cerner les problématiques de ses habitants et expliquer en partie les résultats de l'élection.

Soppe-le-Bas : comment est sa population ?

La ville de Soppe-le-Bas compte 763 âmes. C'est une commune du Haut-Rhin. Kirchberg, Rimbach-près-Masevaux ou également Sewen, comptent parmi les villes qui se sont jointes à la Communauté de Communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach aux côtés de Soppe-le-Bas. On croise dans la ville de Soppe-le-Bas une population peu âgée. Si les résidents répertorient 17,05 % de personnes entre 55 et 64 ans, la majorité des résidents a entre 25 et 54 ans. Soppe-le-Bas est peu concernée par l'immigration, avec 2,01 % d'immigrés.

Revenus, travail, immobilier ... Est-il possible d'associer Soppe-le-Bas à un niveau de vie de qualité ?

Ces chiffres permettent d'évaluer le marché du travail à Soppe-le-Bas. Les Bas-Soppois sont actifs à hauteur de 58,63 % de la population (ce qui équivaut à plus de 439 habitants). 59,96 % de la population active figure parmi les employés et professions intermédiaires. Les chômeurs constituent presque 10 % de la population bas-soppoise. Plus de la moitié des personnes déclarant toucher des prestations sont des femmes.
En matière de niveau de vie, le revenu fiscal médian national était d'environ 20 000 € en 2014 en France. À Soppe-le-Bas, les résidents ont justifié d'un revenu moyen de 23 851 € en 2016.
En complément du marché de l'emploi, celui de l'immobilier est un paramètre pertinent pour visualiser le niveau de vie des habitants d'une commune. La location d'appartement non HLM de 3 pièces représente 8 % du marché de l'immobilier de la ville. Plus de 3 % des locataires habitent, pour leur part, dans un appartement non HLM de 2 pièces. Si l'on se penche sur le marché des propriétaires, on voit qu'ils sont presque 22 % à acheter une maison de 6 pièces et un peu plus de 30 % une maison de 5 pièces.

En termes d'établissements scolaires, hôpitaux et environnement... Fait-il bon vivre à Soppe-le-Bas ?

Différents chiffres sont à disposition pour évaluer la qualité de vie dans une ville. Parmi ceux-ci, on trouve le nombre d'infrastructures comparé au nombre d'habitants au kilomètre carré. Cet indicateur est parfait pour comprendre la capacité de la ville à satisfaire les besoins de ses résidents. À Soppe-le-Bas, les équipements manquent un peu. Avec ses assez nombreuses familles (proportionnellement à sa population totale), la ville recense 149 enfants de 0 à 15 ans.
Vous avez certainement à coeur de savoir si votre commune est polluée. Grâce à L'observatoire national de l'eau, on sait que la qualité de l'eau se révèle 50 % conforme tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique.