Pouvoir d’achat : les étudiants représentent un quart des personnes accueillies dans les banques alimentaires

Publié Mis à jour
Pouvoir d’achat : les étudiants représentent un quart des personnes accueillies en banques alimentaires
Article rédigé par
S. Brunn, H. Pozzo, P. Limpens - France 2
France Télévisions
Avec l’inflation, de nombreux étudiants précaires se sont tournés vers des associations pour pouvoir remplir leurs réfrigérateurs. Chaque semaine, la banque alimentaire Linkee distribue 115 000 colis en Île-de-France.

La file d'attente s'étend sur des dizaines de mètres. Comme chaque mardi, des étudiants attendent de récupérer des colis alimentaires dans le nord de Paris. Boissons chaudes et viennoiseries sont distribuées pour patienter. Ici, tous les profils se mélangent. Chaque semaine, l’association Linkee distribue 115 000 colis en Île-de-France. “Les étudiants qui viennent ici ont un reste à vivre de 50 euros. Ils ont 50 euros pour se nourrir, pour se soigner et pour s’habiller, je défie quiconque d’y arriver. (...) Résultat, ils arbitrent, ils ne peuvent pas se nourrir ou ne peuvent pas se soigner”, explique Julien Meimon, président de Linkee.

Des produits frais pour bien manger

Face à cette précarité, de la musique, des sourires et des produits frais. Lors de ces moments, tout est fait pour égayer le quotidien des étudiants. Clara, 18 ans, y vient pour la première fois. “Ça se remplit vite, en plus ce n’est que des fruits et des légumes donc c’est super”, confie-t-elle. Elle va repartir avec cinq kilos de nourriture, essentiellement des invendus. En France, les moins de 25 ans représentent presque le quart des personnes accueillies dans les banques alimentaires.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.