Industrie : les fermetures d'usines ont fait baisser la production française

Les constructions automobiles sont de moins en moins françaises. Ce mouvement ne concerne-t-il que le secteur de l'automobile ? Peut-on l'élargir à l'ensemble de l'industrie ?

FRANCE 2

Si de moins en moins de voitures sont construites en France, cela est également "vrai pour l'ensemble de l'industrie française. Les chiffres sont parlants", commente Sophie Lançon sur le plateau du 20 Heures de France 2. L'industrie, c'était 3 341 000 emplois en 2009. En 2018, le chiffre a baissé à 3 150 000 emplois, soit 191 000 emplois supprimés, "en un peu moins de 10 ans, avec des fermetures d'usines emblématiques", détaille la journaliste.

Plusieurs fermetures d'usines

"Les deux hauts-fourneaux d'ArcelorMittal, à Florange, en 2013. L'usine Whirlpool d'Amiens, dont l'activité a été délocalisée en Pologne. Ou encore, l'usine d'Amiens nord de Good Year fermée avec à la clef 1 143 emplois supprimés", explique Sophie Lançon. Cette tendance s'explique par la concurrence venue de l'étranger où les salaires sont beaucoup plus bas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ouvrier de PSA assemble une voiture, le 9 avril 2019 à Mulhouse (Haut-Rhin).
Un ouvrier de PSA assemble une voiture, le 9 avril 2019 à Mulhouse (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)