Santé : le boom de la télémédecine

En France, la télémédecine fait figure de révolution pour lutter contre les déserts médicaux. Après plusieurs expérimentations, le procédé prend de l'ampleur. Depuis quelques mois, des pharmacies proposent de consulter un médecin à distance pour un premier diagnostic, et le tout est remboursé.

FRANCE 2

Le 18e arrondissement de Paris est un quartier où l'on manque de médecins. Une pharmacie a donc décidé de mettre à disposition de ses clients un service de téléconsultation, qui permet d'avoir accès à un médecin en ligne. Au fond de la pharmacie, un ordinateur, une bonne connexion et la consultation commence. Le médecin derrière l'écran pratique la téléconsultation depuis un an. Elle représente un tiers de son activité.

31 600 actes de télémédecine depuis septembre 2018

Les téléconsultations se développent peu à peu, notamment en milieu rural. 31 600 actes ont été enregistrés depuis septembre 2018, loin de l'objectif de 500 000 actes fixés par le gouvernement cependant. L'un des freins concerne la prise en charge. Pour être remboursé, il faut avoir vu au moins une fois son médecin traitant au cours des 12 derniers mois. "Le problème de base, c'est quand même qu'il n'y a pas assez de médecins qui s'installent en libéral, donc la télémédecine est une petite aide pour les patients pour éviter qu'ils se déplacent, mais ce n'est en aucun cas la solution miracle", rappelle le Dr Patricia Lefebure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Richard Strauss, médecin de l\'université d\'Etat de l\'Ohio (Etats-Unis) entre 1978 et 1998 et mort en 2005, est accusé d\'avoir agressé sexuellement 177 étudiants hommes pendant environ vingt ans. 
Richard Strauss, médecin de l'université d'Etat de l'Ohio (Etats-Unis) entre 1978 et 1998 et mort en 2005, est accusé d'avoir agressé sexuellement 177 étudiants hommes pendant environ vingt ans.  (ARNO BURGI / DPA / AFP)