Ex-usine Whirlpool à Amiens : l'offre de reprise de 44 salariés validée, 138 personnes licenciées

L'entreprise WN avait repris, en 2018, l'usine de Whirlpool après la délocalisation de la production de sèche-linge en Pologne.

L\'usine WN Factory, repreneur du site Whirlpool à Amiens (Somme), le 4 juin 2019.
L'usine WN Factory, repreneur du site Whirlpool à Amiens (Somme), le 4 juin 2019. (MAXPPP)

Le tribunal de commerce d'Amiens a validé, mardi 30 juillet, l'offre d'Ageco Agencement qui compte reprendre 44 salariés de la société en redressement judiciaire WN. L'entreprise avait repris, en 2018, l'usine de Whirlpool après la délocalisation de la production de sèche-linge en Pologne. La société d'agencement pour les commerces et les collectivités locales ne reprendra pas 138 salariés, qui vont être licenciés.

WN a été placée le 3 juin en redressement judiciaire, faute de débouchés commerciaux concrets pour ses casiers réfrigérés connectés et chargeurs de batteries pour vélos et voitures. Pour lancer le repreneur, l'Etat avait alors versé 2,5 millions d'euros de subventions et Whirlpool 7,4 millions. Selon les résultats d'un audit rendu public jeudi par Bercy, environ 98,5% des dépenses réalisées par WN étaient "directement liées à l'activité de l'entreprise", mais quelque 179.000 euros suscitent "des interrogations", en lien avec "des avantages en nature pour les dirigeants".