Commerce : la Chine menace l'importation de porcs français

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Commerce : la Chine menace l'importation de porcs français
Commerce : la Chine menace l'importation de porcs français Commerce : la Chine menace l'importation de porcs français (France 2)
Article rédigé par France 2 - C.de la Guérivière, T. Paga, P. Caron, M. Beaudoin, S. Motte, P. Minet
France Télévisions
France 2
L'Europe a menacé de taxer à hauteur de 50% l'importation de voitures chinoises. En réponse, la Chine a lancé une enquête sur la filière porcine européenne. La filière française est par conséquent menacée.

Après le cognac et les spiritueux, la viande de porc provenant de l'Union européenne est désormais dans la ligne de mire de Pékin. Une enquête antidumping sur les importations de produits porcins est au cœur d'un bras de fer commercial entre l'Europe et la Chine. La France pourrait-elle perdre des parts de marché ? Un éleveur de truie en Ille-et-Vilaine réalise 10 à 15% de ses ventes grâce à des exportations en Chine. Les Chinois sont en effet friands de parties du cochon qui sont peu consommées ailleurs dans le monde, comme les oreilles ou les pieds.

Une douche froide pour la filière française porcine

Le porc est un marché important pour la France. L'enquête de la Chine pourrait quant à elle durer plusieurs mois. Au total, l'an passé, la France a exporté 115 700 tonnes de viande de porc vers la Chine, soit plus de 16% de ses exportations. Ces mesures de rétorsion sur le porc, moins d'une semaine après l'annonce par Bruxelles de surtaxes douanières sur les voitures électriques chinoises, n'étonnent pas les experts du commerce international. Une douche froide pour la filière française porcine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.