Cet article date de plus d'un an.

Colombie : au cœur de la nouvelle filière de production d'avocats

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Colombie : au cœur de la nouvelle filière de production d’avocats
Colombie : au cœur de la nouvelle filière de production d’avocats Colombie : au cœur de la nouvelle filière de production d’avocats (France 2)
Article rédigé par France 2 - V.Lerouge, M.Rénier, M.Cazeaux, F.Daireaux, D.Fellous, J.Chouquet
France Télévisions
France 2
Au Mexique, il est appelé "l'or vert". Mais aujourd'hui, l'avocat s'est mondialisé, et ce qui est sûr, c'est qu'il finit souvent dans notre assiette.

L’avocat est chaque année toujours un peu plus plébiscité. Un restaurant parisien en a fait son concept. Le plat le plus vendu est un avocado toast revisité sur un humus de betterave. "On ajoute par-dessus de la fêta fraîche qui va apporter un goût salé", détaille Mikaël, cuisinier. Les Français sont les plus gros consommateurs d’avocats en Europe. En moyenne, 3kg par personne et par an sont consommés. Georges Helfer, importateur de fruits, a été parmi les premiers à commercialiser l’avocat en France il y a 60 ans. Il a dû s’adapter à la demande croissante.

Un coût écologique

Parmi les nouveaux pays producteurs d’avocat se trouve la Colombie. Il n’y avait pas un seul avocat cultivé il y a 10 ans. Désormais, c’est le 4e pays exportateur mondial. Flor Ramos, ancienne FARC, a déposé les armes en 2016 afin de créer une ferme coopérative. "C’est de l’or vert, ça nous plaît de cultiver l’avocat", affirme-t-elle. Mais ce nouvel eldorado a un coût écologique. Les montagnes sont remplies des pans d’avocatiers qui nécessitent beaucoup d’eau. Certains accusent la culture de polluer l’eau, notamment avec les pesticides.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.