Cet article date de plus d'un an.

Salon de l’agriculture : Emmanuel Macron face aux inquiétudes du monde agricole

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Comme chaque année, le Salon de l’agriculture est le théâtre d’un défilé de politiques. Samedi 25 février, Emmanuel Macron est allé inaugurer l’événement, l’occasion d’un contact direct avec les éleveurs.
Salon de l’agriculture : Emmanuel Macron face aux inquiétudes du monde agricole Comme chaque année, le Salon de l’agriculture est le théâtre d’un défilé de politiques. Samedi 25 février, Emmanuel Macron est allé inaugurer l’événement, l’occasion d’un contact direct avec les éleveurs. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - C. Méral, L. Pekez, R. Sicard, S. Melaye, A. Fuzellier, P. Achere, M. Sorbets, M .Peignier, E. Guyonnet, A. Fajon, A. Tranchant
France Télévisions
France 2
Comme chaque année, le Salon de l’agriculture est le théâtre d’un défilé de politiques. Samedi 25 février, Emmanuel Macron est allé inaugurer l’événement, l’occasion d’un contact direct avec les éleveurs.

Une huître en guise de petit-déjeuner, voici le point de départ d’une journée marathon pour Emmanuel Macron au Salon de l’agriculture, samedi 25 février. Beaucoup ont exprimé leur inquiétude au président. "Il faut d’abord qu’on protège, qu’on garde notre type d’agriculture à caractère familial, ancré sur le territoire", martèle un agriculteur qui craint de voir les importations mettre en danger le modèle agricole français.

Le président pris à partie sur les retraites et le climat

"On va se battre au niveau européen pour protéger notre agriculture et son modèle", a affirmé Emmanuel Macron. Le chef de l’État assure vouloir défendre la souveraineté alimentaire alors que 30% de la viande consommée est aujourd’hui importée. Des militants écologistes ont profité de l’événement pour aborder les sujets qui fâchent, comme la question climatique. Le président a aussi été pris à partie plusieurs fois sur la réforme des retraites.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.