Cet article date de plus d'un an.

Agriculture bio : les producteurs bradent leurs stocks d’invendus

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Crise du bio : les agriculteurs bradent leurs stocks d’invendus
Article rédigé par France 3 - A. Blanc, L. Cohen, France 3 Régions
France Télévisions
France 3
Les producteurs bio sont confrontés à une crise inédite. Faute d’une demande suffisante, ils doivent trouver des solutions pour écouler leurs stocks d’invendus dans plusieurs régions. Des ventes directes sont organisées.

À Thieux (Oise) tout est bradé, car les produits bio ne trouvent plus preneurs. Chaque samedi matin, une exploitation propose une partie de ses légumes de saison, pour seulement un euro le kilo. Une vente directe pour ne pas jeter les légumes, jugés trop moches par la grande distribution. Une offre alléchante, qui séduit de nombreux habitants de l’Oise.

Déclasser certains légumes

"Des carottes qui sentent la carotte, qui ont le goût de carotte, ça mérite bien que je fasse quelques kilomètres", dit une cliente. "Je préfère vraiment privilégier le milieu rural", ajoute une autre. Depuis plusieurs mois, les produits bio ne suscitent plus l’appétit des Français. Les ventes de Malène Pacault, maraîchère bio, ont chuté de l’ordre de 40%. Dans ces champs, il reste encore 1 700 pieds de poireau, tous vont être broyés. Sur le marché, l’agricultrice a du mal à vider ses étals. Face à ce manque d’attrait du label bio, elle a choisi de déclasser certains de ses légumes, dans le circuit conventionnel, pour pouvoir les vendre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.