Cet article date de plus d'un an.

Automobile : face à l'explosion des prix de l'occasion, "L'Argus" revoit à la hausse ses tarifs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Face à la pénurie de véhicules neufs et à la baisse du pouvoir d'achat, de nombreux Français se tournent vers le marché de l'occasion, et les prix ont bondi. Le phénomène est suffisamment marquant pour que l'Argus revoit à la hausse ses grilles de tarifs.
Automobile : face à l'explosion des prix de l'occasion, l'Argus revoit à la hausse ses tarifs Face à la pénurie de véhicules neufs et à la baisse du pouvoir d'achat, de nombreux Français se tournent vers le marché de l'occasion, et les prix ont bondi. Le phénomène est suffisamment marquant pour que l'Argus revoit à la hausse ses grilles de tarifs. (France 3)
Article rédigé par France 3 - S. Ricottier, J. Lonchampt, F. Prabonnaud, J.-L. Boulesteix, A. Forveille, F. Fontaine
France Télévisions
France 3
Face à la pénurie de véhicules neufs et à la baisse du pouvoir d'achat, de nombreux Français se tournent vers le marché de l'occasion, et les prix ont bondi. Le phénomène est suffisamment marquant pour que "L'Argus" revoit à la hausse ses grilles de tarifs.

C'est une première en presque 100 ans d'existence : la cote Argus, référence pour ajuster le prix des véhicules d'occasion, a été revue à la hausse. Une mesure exceptionnelle pour mieux coller aux prix constatés sur le terrain, qui ont augmenté de 30 % en deux ans. "Depuis 60, 70 ans, les prix étaient stables en occasion et, en réalité, depuis deux ans, les prix ont augmenté brutalement de 30 %", explique Olivier Flavier, directeur général de L'Argus.

Un contexte particulier

En temps normal, ce n'est pas le marché qui dicte L'Argus. La cote de chaque véhicule est déterminée à un instant T, en fonction notamment de sa motorisation, de ses options et de son kilométrage. Mais le contexte actuel est particulier, car pendant la pandémie, peu de véhicules neufs ont été produits. Résultat : aujourd'hui, peu d'occasions sont disponibles, et les prix s'envolent. Désormais, les cotes Argus suivront systématiquement les évolutions du marché.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.