Enseignants : une augmentation de salaire qui questionne

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Enseignants : une augmentation de salaire qui questionne
Enseignants : une augmentation de salaire qui questionne Enseignants : une augmentation de salaire qui questionne (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - N. Boubetra, R. Asencio, E. Bach, D. Fossard, F. Blevis, M. Barrois, Y. Saidani
France Télévisions
France 3
À partir de septembre, les enseignants seront augmentés de 100 euros. Ils pourront aussi gagner plus sur la base de volontariat pour des remplacements entre autres. Avec l'inflation et le manque de pouvoir d'achat, cette mesure suscite des questionnements.

Judith Rocheman Papillon enseigne le français au collège depuis 18 ans à Lardy (Essonne). Elle est rémunérée 1 900 euros pour un quasi-temps plein. Elle va être augmentée de 100 euros à partir de septembre mais elle espérait bien plus, compte tenu de l'inflation. "C'est pour moi juste un rattrapage de 18 ans de baisse du pouvoir d'achat", lance -t-elle. "J'ai le sentiment que quand j'ai commencé en 2006, j'étais mieux payée", poursuit l'enseignante.

Gagner plus sur la base du volontariat

Sur la base du volontariat, les enseignants pourront gagner plus : 1 250 euros bruts par an pour 24 heures supplémentaires chaque année et 3 750 euros bruts annuels pour 72 heures par an. Cela pour des remplacements de courte durée et du soutien scolaire. Pour le syndicat SNALC, ce dispositif pour palier les absences n'est pas adapté. "C'est quelque chose qui risque de ne pas fonctionner, d'une part parce que beaucoup d'enseignants travaillent déjà énormément (...) et d'autre part parce que les remplacements de courte durée sont déjà très compliqués à organiser", explique un représentant syndical. Les enseignants français font déjà partie des plus productifs d'Europe avec 720 heures par an pour un professeur de collège contre 618 heures en Belgique par exemple. Ils sont aussi moins bien payés que nos voisins européens. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.