Travail : un accident mortel qui aurait pu être évité ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Travail : un accident mortel qui aurait pu être évité ?
Travail : un accident mortel qui aurait pu être évité ? Travail : un accident mortel qui aurait pu être évité ? (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3
Améliorer les conditions de travail, voici un des chantiers annoncés par Emmanuel Macron. Cela va commencer par la sécurité car la France fait partie des plus mauvais élèves en Europe avec une moyenne de deux morts par jour.

Le Grand Paris express représente 200km de nouvelles lignes de métro autour de la capitale. Déjà six travailleurs sont décédés sur les chantiers en trois ans. Maxime Wagner est le premier des six morts. Il travaillait dans un tunnelier qui avance en continu sous terre pour construire les galeries. Il réalisait régulièrement des vidéos pour partager son quotidien. Le travail était bien rémunéré mais difficile. Des rotations de huit heures à plus de 20 mètres sous terre.  

L’audience a duré dix heures

La mère de la première fille de Maxime se porte partie civile au procès et dénonce une série de dysfonctionnements qui aurait eu lieu ce jour-là. "Ce soir-là, le tunnelier a eu un gros problème de bourrage (...). Ils lui ont donné ordre de regarder, d’essayer de déboucher ces tuyaux. Le tuyau est parti directement dans la tête à Maxime", rapporte-t-elle. Selon l’inspecteur du travail, un tel coup aurait dû être évité. Le 5 avril dernier, l’audience a eu lieu et a duré dix heures. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.