Cet article date de plus d'un an.

Santé : mois sans tabac et Dry January, positiver plutôt que culpabiliser

Publié Mis à jour
Santé : mois sans tabac et Dry January, positiver plutôt que culpabiliser -
Santé : mois sans tabac et Dry January, positiver plutôt que culpabiliser Santé : mois sans tabac et Dry January, positiver plutôt que culpabiliser - ()
Article rédigé par France 2 - L.Gublin, F.DaireauxS. Thiebaut, A.Canestraro
France Télévisions
France 2
Tous les ans à la même période, des challenges appelant à ne pas boire ou fumer pendant un mois sont relevés par des milliers de personne.

Chaque mois de janvier il revient. Le défi du Dry January. Se passer d'alcool pendant 30 jours d'affilée. Dans l'Hérault c'est la troisième fois que que Vivien Gsalter relève le défi. Ce midi, cocktail sans alcool : "C’est super bon, ça a le même goût avec le rhum en moins". Ce qui l’a convaincu, c’est une campagne sous forme de challenges, qui n'insiste pas tellement sur les dangers de l'alcool, mais plutôt sur les bienfaits de la sobriété. "Cette campagne dit faites-le et voilà les bienfaits", poursuit Vivien.

Un accompagnement quotidien

Le Dry January s’accompagne d'une application pour se motiver. A chaque jour sans un verre, des confettis. "C’est un peu enfantin, mais c’est se rappeler tous les jours qu'on fait quelque chose de plutôt cool", souligne Benjamin Tubiana-Rey, responsable communication de fédération addiction.  Le Dry January a été inventé en Angleterre inventé il y a neuf ans. Le mois sans tabac est un autre exemple de marketing social. Le message positif fait ainsi son chemin dans les campagnes de santé publique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.