Cet article date de plus de six ans.

Mois sans tabac : les chances de réussite de l'arrêt complet multipliées par cinq

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Mois sans tabac : les chances de réussite de l'arrêt complet multipliées par cinq
Mois sans tabac : les chances de réussite de l'arrêt complet multipliées par cinq Mois sans tabac : les chances de réussite de l'arrêt complet multipliées par cinq (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

Un mois pour arrêter la cigarette : c'est un grand défi collectif pour inciter le maximum de fumeurs a arrêter de fumer pendant trente jours.

Arrêter, tous les fumeurs ou presque en ont rêvé. Éteindre une clope, c'est peut-être facile. Plus compliqué en revanche de ne jamais en rallumer une. "Moi je suis prêt à arrêter de distribuer du tabac si l'État nous paye pendant ce temps-là", explique Serge Delmas, buraliste. Chez les buralistes, pas moins de clients. L'opération ne change rien aux ventes.

180 000 personnes ont participé l'an dernier

Côté pharmacie, les accrocs se questionnent. Pas sûr en revanche qu'ils jettent leur paquet au caniveau. "La bonne résolution, c'est au mois de septembre et au mois de janvier. Le mois de novembre, c'est bien, c'est entre les deux", selon Marine Trehan, pharmacienne. Se sevrer, c'est possible : un mois sans tabac multiplierait les chances de réussite de l'arrêt complet par 5. D'autant que l'aventure est collective, partagée sur les réseaux sociaux, et coachée. L'an passé, 180 000 personnes ont joué le jeu. Mais malgré le risque et le coût, plus d'un Français sur trois fume encore.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.