Santé : les règles à suivre pour l’automédication

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Santé : les règles à suivre pour l’automédication -
Santé : les règles à suivre pour l’automédication Santé : les règles à suivre pour l’automédication - (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - D. Mascret
France Télévisions
France 3
Si comme 88 % des Français vous prenez des médicaments sans avoir de prescription, il vous faut respecter à la lettre les règles de Damien Mascret, journaliste et docteur, présent sur le plateau du 19/20, mercredi 26 avril.

En tout, 88 % des Français prennent des médicaments sans ordonnance, 30 points de plus qu'en 2002. L’automédication peut en effet être utile, mais encore faut-il en respecter les règles. “La première, c’est de toujours prendre l’avis du pharmacien ou de la pharmacienne. Ce sont eux les experts du médicament, ils sauront vous conseiller”, rappelle le journaliste et médecin Damien Mascret, présent sur le plateau du 19/20, ce mercredi 26 avril. Par exemple, il ne faut pas donner d’anti-inflammatoire à un enfant qui a la varicelle, ils peuvent faire flamber l'infection.

Ne jamais réutiliser les médicaments prescrits auparavant

L’autoprescription peut avoir du bon, mais tout dépend du problème. “La deuxième règle est que les médicaments d’automédication sont justement réservés pour des symptômes bénins, des durées courtes, et à des posologies adaptées”, souligne le journaliste. Pas de formes adultes pour un enfant, au risque de surdosage le traitement, notamment avec le Doliprane, le paracétamol, très toxique pour le foie en cas de surdosage. “La troisième règle est de ne pas prendre des médicaments qui vous ont été prescrits par un médecin à une autre occasion”, soutient Damien Mascret. Des gouttes de collyre avec des corticoïdes mal utilisées à l’occasion d’une autre infection pourraient vous faire perdre un œil.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.