Pass sanitaire en entreprise : "Nous y sommes opposés parce que ça correspond à une obligation vaccinale", selon la CGT

Pour endiguer la cinquième vague de Covid-19, le gouvernement envisage de rendre le pass sanitaire obligatoire en entreprise. Une décision contestée par les syndicats, notamment par la CGT.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Illustration d'un contrôle du pass sanitaire (MARTIN ROCHE / OUEST-FRANCE / MAXPPP)

"Nous y sommes opposés parce que ça correspond à une obligation vaccinale", déclare le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez ce lundi sur franceinfo, alors que le gouvernement envisage de rendre le pass sanitaire obligatoire pour aller travailler. Les syndicats et le patronat participent à une visioconférence convoquée en urgence par la ministre du Travail Elisabeth Borne à ce sujet dans la matinée.

"Nous préférons – et c'est ce que nous allons dire à la ministre ce matin – renforcer les gestes barrières, inciter plus à la vaccination, plutôt que l'instauration de ce pass vaccinal", explique-t-il. Pendant la réunion, le secrétaire général de la CGT va "ré-insister sur des solutions que nous considérons comme importantes pour protéger les salariés, pour les inciter à se faire vacciner".

Il propose notamment d'ouvrir les vaccinations par la médecine du travail aux sous-traitants travaillant dans de grandes entreprises ou encore en incitant la vaccination pendant les heures de travail ou la rémunération des heures nécessaires à se faire vacciner.

Philippe Martinez trouve "absurde et totalement inefficace" l'obligation du pass sanitaire en entreprise et estime que "ça pose plusieurs questions. Qui va contrôler ce pass ? Comment ça va se faire dans les entreprises, avec les questions de secret médical ?"

Le syndicaliste "espère" être écouté "parce que nous avons fait plusieurs propositions depuis des mois et des mois et elles ne sont pas souvent écoutées". "Sans jouer les mauvaises langues, bien souvent, on nous demande notre avis et le choix est déjà fait, mais je ne veux pas être médisant", ajoute-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.