Covid-19 : une troisième dose pour les plus de 50 ans dès décembre

Publié Mis à jour
Covid-19 : une troisième dose pour les plus de 50 ans dès décembre
France 3
Article rédigé par
S. Soubane, A. Chopin, M. Benito, J-A. Balcells, P-M. de la Foata, France 3 Régions, C. Berbett-Justice - France 3
France Télévisions

Alors que l'épidémie de Covid-19 progresse de nouveau en France, de nombreux Français se préparent à la troisième dose, qui atteindra un public plus important dès le mois de décembre : les plus de 50 ans.

Après des mois de campagne de vaccination, la France s'attaque désormais à la troisième dose du vaccin contre le Covid-19. Dans certains centres, près de 85% des doses distribuées sont celles consacrées la troisième dose. Une nouvelle vaccination qui est effectuée avec plus ou moins d'envie. "Ce n'est pas obligatoire, mais ça revient au même", témoigne un homme. 

Des patients pressés de se faire vacciner

Dans la salle d'attente du centre de vaccination, certains souhaitent recevoir la dose de rappel le plus rapidement possible, dont les moins de 65 ans travaillant dans certains cadres. Les individus ne respectant pas l'âge minimum ou les six mois à respecter entre la deuxième et troisième dose ne sont pas acceptés. Dans l'Hexagone, plus de 5 millions de personnes ont déjà reçu la dose de rappel, mais certaines communes prennent les choses en main en avançant volontairement l'âge minimum pour être de nouveau vacciné, comme à Antibes. La ville des Alpes-Maritimes a fixé l'âge minimum à 50 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.