Yonne : opération "ville morte" à Migennes en soutien aux salariés de Benteler

Publié Mis à jour
Yonne : opération "ville morte" à Migennes en soutien aux salariés de Benteler
Article rédigé par
M.Justet, N.Bidard, F.Simoes, France 3 Dijon, A.Brodin - France 3
France Télévisions

Les habitants de Migennes, dans l'Yvonne, ne souhaitent pas se résigner à la fermeture de l'usine Benteler. 400 emplois seraient menacés, et avec eux, toute une partie de l'économie locale. Ils ont mené mardi 23 novembre une opération "ville morte".

Dans l'après-midi du mardi 23 novembre, à Migennes, dans l'Yonne, s'est tenue une opération "ville morte" pour protester contre la fermeture de l'usine Benteler. 400 emplois sont menacés. Pour les commerçants, il faut se mobiliser. "Dans ma clientèle j'ai des couples qui travaillent chez Benteler, et ils vont se retrouver tous les deux sans emploi", confie l'une d'eux. Dans la rue, toute une ville a manifesté son mécontentement. 700 personnes, commerçants, proches ou habitants, tous se sont montrés solidaires.

Des salariés touchés, mais démunis 

"Ça nous touche, ça nous fait plaisir. On voit que beaucoup de gens se sont alliés à notre cause, c'est ce qu'on voulait", réagit un salarié de l'usine. "Si Benteler ferme les portes, c'est tout Migennes et tous les alentours qui vont être touchés", explique un manifestant. Tout s'est arrêté brutalement jeudi 18 novembre pour les employés, lorsque la direction a annoncé que Benteler n'aurait pas de repreneur. Ils sont depuis tous en grève, et très pessimistes quant à leur avenir. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.