Cet article date de plus de deux ans.

Restrictions sanitaires en Chine contre le Covid : "On est de retour à une période pire que la révolution culturelle", selon une sinologue

Malgré la flambée des cas et la contestation de la population, la Chine maintient une stratégie "zéro Covid" brutale, considérée par le pouvoir comme la plus efficace possible.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
A Pékin, les autorités sanitaires renforcent les restrictions contre le Covid. (NOEL CELIS / AFP)

"On est de retour à une période pire que la révolution culturelle", a estimé mardi 3 mai sur franceinfo Marie Holzman, sinologue, présidente de l'association Solidarité Chine. Pékin renforce les restrictions avec notamment la fermeture des restaurants et l'obligation prochaine de présenter un test négatif de moins de 48h pour accéder aux lieux publics.

franceinfo : Comment expliquez-vous ces restrictions ?

Marie Holzman : C'est une stratégie qui a été décidée par Xi Jinping et c'est le président totalitaire absolu de la Chine. Donc, on ne peut pas aller en arrière, d'autant plus qu'il a déclaré que la Chine a fait plus fort que tous les autres pays et a su juguler l'épidémie. Donc, il serait ridicule s'il devait faire marche arrière. De plus, on n'a pas le droit de parler d'un certain nombre de cas, comme celui du médecin qui est mort en février 2020 alors qu'il avait annoncé une épidémie très grave.

La stratégie semble avoir bien fonctionné, mais est-elle aussi efficace avec les variants ?

On voit bien que cela ne fonctionne plus et la façon dont c'est appliqué, notamment à Shanghai, c'est aberrant. Ce sont les forces de police qui interviennent, arrachent les gens chez eux pour les mettre dans des lieux de confinement et on ne sait pas très bien s'ils sont positifs ou non. Ils sont entassés tous ensemble dans des lieux sans hygiène, sans soins, sans médicaments et où la lumière est allumée toute la nuit. C'est un peu comme s'ils étaient en prison. On est de retour à une période pire que la révolution culturelle.

La population chinoise est moins bien immunisée aujourd'hui que dans d'autres pays. Est-ce que si la Chine lève sa stratégie elle devra affronter une vague de contamination importante ?

Le problème est plus compliqué. Les Chinois ont refusé les vaccins ARN messager, ils ont mis en place un système Sinovac qui ne fonctionne pas. Le variant Omicron, on le voit chez nous, est plus agressif mais pas si dangereux que ça dans la plupart des cas. Donc la Chine pourrait très bien lever son statut de zéro Covid mais elle refuse. S'ils utilisaient les vaccins ARN messager il faudrait au moins 6 mois avant d'arriver à vacciner la majorité des personnes âgées. Ils ont pris un retard phénoménal et ils refusent de l'accepter.

Pourquoi les Chinois ont-ils vacciné en priorité les travailleurs plutôt que les personnes les plus âgées ?

C'était pour maintenir l'économie chinoise, mais ils aboutissent au résultat inverse puisque toutes les usines à Shanghai sont fermées. Les gens n'ont pas le droit de sortir de chez eux. Une ville de 25 millions d'habitants est au point mort. Les bateaux dans le port de Shanghai, qui sont paraît-il 700-800, ne peuvent pas décharger ni charger. Cela va avoir un impact grave sur l'économie mondiale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.