Covid-19 en Chine : près de 90 morts à Shanghai, Pékin placée en alerte

La Chine, qui affronte sa pire flambée épidémique depuis deux ans, a confiné depuis début avril la quasi-totalité des 25 millions d'habitants de Shanghai.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des ambulanciers transportent un patient à Shanghai, en Chine, le 23 avril 2022. (ZHANG JIANSONG / XINHUA / AFP)

Le bilan du rebond de l'épidémie de Covid-19 à Shanghai s'est alourdi, dimanche 24 avril. Les autorités locales ont annoncé la mort de 39 personnes en 24 heures, ce qui porte à au moins 87 le nombre total de décès depuis le début du confinement strict dans la capitale économique chinoise. La Chine, qui affronte sa pire flambée épidémique depuis deux ans, a confiné depuis début avril la quasi-totalité des 25 millions de la ville, épicentre de la contagion.

Depuis le début de la pandémie, le pays a réussi à limiter le bilan total à moins de 5 000 morts et moins de 200 000 contaminations, si l'on s'en tient aux chiffres officiels, très inférieurs aux décomptes internationaux. Mais le variant Omicron a frappé de plein fouet les habitants de Shanghai, qui totalise près d'un demi-million de cas depuis début mars. En dépit du confinement strict, près de 22 000 nouvelles contaminations ont été enregistrées dimanche dans la ville. La faible mortalité interpelle, d'autant que les taux de vaccination sont faibles chez les plus âgés.

A plus d'un millier de kilomètres, la capitale Pékin a par ailleurs fait part de 22 cas et a averti qu'une action "urgente" s'imposait pour stopper la contagion. "La situation est grave, toute la ville doit agir sans attendre", a affirmé samedi une responsable, relevant que le virus s'est probablement propagé de "manière invisible" ces derniers jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.