Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. Les week-ends avant Noël stratégiques pour les commerçants

Les commerces espèrent qu’Emmanuel Macron va annoncer une réouverture dès ce week-end, sans attendre début décembre. Pourquoi sont-ils à trois jours près ? Le décryptage de Fanny Guinochet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un commer fermé aux Cammazes (Tarn). Photo d\'illustration.
Un commer fermé aux Cammazes (Tarn). Photo d'illustration. (PASCALE DANYEL / FRANCE-BLEU OCCITANIE)

Chaque week-end avant Noël compte double ! Pas question d’en rater un, surtout cette année. Le samedi 28 et le dimanche 29 novembre coïncident avec la fin du mois, le moment où de nombreux Français reçoivent leur paie et où ils peuvent dépenser pour préparer les fêtes de fin d’année. Par exemple, en novembre et décembre les Français achètent 81 millions de jouets, c’est la moitié des achats annuels du secteur. La crainte, c’est de ne pas écouler les stocks.

Après presque un mois de fermeture, les commerçants trépignent, ils sont dans les starting-blocks. Les petites enseignes disent jouer leur survie. Les grandes surfaces, qui ont du fermer leurs rayons d’articles non essentiels, expliquent avoir déjà perdu 20% de leur chiffre d’affaires depuis le début du deuxième confinement. Il y a aussi une forte attente du côté des salariés : beaucoup sont en chômage partiel, près de 100 000 rien que dans la grande distribution, chez Carrefour ou Auchan. Même s’ils ont un maintien de salaire, ce n’est pas pareil que lorsqu’ils travaillent les "gros" samedis et dimanches de Noël : souvent, ils perçoivent des primes. À plusieurs titres, cette fin de semaine est donc stratégique. 

Black Friday et protocole renforcé

Sur la plupart des sites en ligne, les promotions ont déjà commencé. Dans ce contexte, la réouverture physique des commerces est d’autant plus essentielle que le Black Friday n’est pas seulement un évènement promotionnel en ligne : c’est devenue une véritable "fête" du commerce traditionnel. L'an dernier, en France, le Black Friday a généré 6 milliards d'euros de chiffres d'affaires : 1 milliard pour le e-commerce, et 5 milliards dans les magasins. 

Les professionnels ont multiplié les réunions avec Bercy, et parmi les mesures étudiées, le passage d’une jauge de 4 m2 par client à 8 m2, avec des contrôles obligatoires du nombre de personnes dans les magasins de plus de 400 m2. Ou encore l’ouverture autorisée tous les dimanches jusqu’à Noël.

Les commerçants espèrent aussi avoir le droit d’élargir leur amplitude horaire. Par exemple, les magasins de jouets La Grande Récré prévoient d’ouvrir dès 8 heures le matin pour les parents qui accompagnent leurs enfants à l’école et les seniors qui se lèvent tôt. Mais, ça n’est pas encore arbitré.

Un commer fermé aux Cammazes (Tarn). Photo d\'illustration.
Un commer fermé aux Cammazes (Tarn). Photo d'illustration. (PASCALE DANYEL / FRANCE-BLEU OCCITANIE)