8h30 franceinfo, France info

Grève jusqu'à Noël, service minimum, agression de personnels non grévistes... Le "8h30 franceinfo" de Jean-Baptiste Djebbari

Le secrétaire d'État chargé des Transports (La République en marche) était l'invité du "8h30 franceinfo" vendredi. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d\'État chargé des Transports, invité du \"8h30 franceinfo\", vendredi 13 décembre 2019. 
Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d'État chargé des Transports, invité du "8h30 franceinfo", vendredi 13 décembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports, était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 13 décembre. Grève jusqu'à Noël, service minimum, agression de personnels non grévistes...Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély.

Grève : "La CGT doit assumer ce jusqu'au-boutisme"

Hier, le secrétaire général de la CGT-cheminots a annoncé que son syndicat était prêt à faire grève jusqu'à Noël, et qu'il n'y aurait pas de trêve, tant que le gouvernement ne retire pas son projet de réforme des retraites. La CGT-Cheminots "portera la responsabilité devant les Français" de "vouloir poursuivre la grève au-delà de Noël", répond Jean-Baptiste Djebbari. 

"La CGT n'est jamais venue aux réunions" et "la CGT-Cheminots refuse absolument et ne demande que le retrait de la réforme des retraites", dénonce le secrétaire d'État aux Transports. "Je leur dis de ne pas avancer masqués et de ne pas dire que c'est la faute du gouvernement. La CGT-Cheminots doit assumer si elle fait grève le 24, le 25, 26 [décembre]", conclut-il. 

Des sanctions contre les auteurs d'insultes homophobes envers des chauffeurs non grévistes

Une enquête interne à la RATP a été ouverte après la diffusion sur Twitter d'une vidéo prise dans un dépôt de bus de Vitry, dans laquelle des grévistes intimident un chauffeur non gréviste en l'accablant d'insultes homophobes. Jean-Baptiste Djebbari dénonce "l'intimidation sur leurs collègues" et "les insultes homophobes" dont ont fait l'objet des chauffeurs de bus non grévistes de la RATP. "Le fait d'intimider ses collègues, le fait de les insulter, le fait de mettre de la pression psychologique, le fait de bloquer les dépôts, je le dis : c'est illégal, c'est répréhensible pénalement", ajoute-t-il.

"Les gens qui contournent la loi doivent évidemment en répondre", assure le secrétaire d'État. Ainsi, "tous les dépôts, chaque matin, sont débloqués. Vous avez des tentatives. Systématiquement, en coordination avec la préfecture de police de Paris, nous faisons débloquer les dépôts."

Transports : "Réquisitionner, c'est compliqué"

"Réquisitionner, c'est compliqué", estime Jean-Baptiste Djebbari, interrogé sur la possibilité de réquisitionner des personnels grévistes pour assurer les transports. Une demande notamment formulée par Les Républicains. "Nous allons observer très attentivement ce qui va se passer dans les prochains jours. Et le cas échéant, nous apporterons les éléments de réponse supplémentaires", assure le secrétaire d'État chargé des Transports. 

Instaurer un service minimum garanti, "c'est toujours compliqué, mais il y a plein de façons d'améliorer la situation des Français pour assurer plus de continuité du service public", explique le secrétaire d'État. 

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 13 décembre 2019 : 

Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d\'État chargé des Transports, invité du \"8h30 franceinfo\", vendredi 13 décembre 2019. 
Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d'État chargé des Transports, invité du "8h30 franceinfo", vendredi 13 décembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)