VIDEO. Grève à Noël : "La CGT-cheminots doit assumer ce jusqu'au-boutisme", estime Jean-Baptiste Djebbari

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, était l'invité de "8h30 franceinfo" vendredi 13 décembre 2019.

La CGT-cheminots "portera la responsabilité devant les Français" de "vouloir poursuivre la grève au-delà de Noël", a affirmé Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des transports, sur franceinfo vendredi 13 décembre. La veille, Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-cheminots a indiqué qu'il n'y aurait pas de trêve de la grève à Noël, "sauf si le gouvernement revient à la raison avant ça".

"Il ne faut pas avancer masquer dans cette séquence. Le gouvernement assume de porter une réforme qui est ambitieuse, mais qui est difficile. Et la CGT-cheminots doit assumer ce jusqu'au-boutisme-là", estime Jean-Baptiste Djebbari. 

La CGT-cheminots "n'est jamais venue aux réunions"

"Nous discutons très bien avec l'Unsa, avec la CFDT, qui contestent certains éléments de la réforme", souligne Jean-Baptiste Djebbari. Mais "la CGT n'est jamais venue aux réunions" et "la CGT-cheminots refuse absolument et ne demande que le retrait de la réforme des retraites", dénonce-t-il. "Nous avons dit être très ouverts sur les modalités, mais fermes sur le principe", ajoute-t-il.

"Je leur dis de ne pas avancer masquer et de ne pas dire que c'est la faute du gouvernement. La CGT-cheminots doit assumer si elle fait grève le 24, le 25, 26 [...] Ce n'est pas ce que disent les autres syndicats", conclut-il.

Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d\'État chargé des Transports, invité du \"8h30 franceinfo\", vendredi 13 décembre 2019. 
Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d'État chargé des Transports, invité du "8h30 franceinfo", vendredi 13 décembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)