Grève dans les transports : "Réquisitionner, c'est compliqué", estime le secrétaire d'État chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari

"Il y a plein de façons d'améliorer la situation pour les Français", a cependant assuré Jean-Baptiste Djebbari.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

La grève contre la réforme des retraites dure depuis neuf jours, entraînant de grosses perturbations dans les transports. "Nous allons observer très attentivement au gouvernement ce qui va se passer dans les prochains jours. Et le cas échéant, nous apporterons les éléments de réponse complémentaires, y compris par la loi", assure vendredi 13 décembre au matin sur franceinfo Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports. Toutefois, interrogé sur la possibilité de réquisitionner des personnels grévistes pour assurer les transports, il convient que "réquisitionner, c'est compliqué"

>> Perturbations, manifestations, réactions, trafic… Suivez en direct la grève du 13 décembre et les dernières informations ici.

Instaurer un service minimum garanti, "c'est toujours compliqué, explique-t-il, mais il y a plein de façons d'améliorer la situation des Français pour assurer plus de continuité du service public."

Y aura-t-il un geste financier sur les abonnements ?

Sur la question d'un geste financier sur les abonnements dans les transports, par exemple à la RATP, Jean-Baptiste Djebbari rappelle qu'il s'agit de la compétence des régions. Pour le pass Navigo, géré par la RATP en contrat avec la région Île-de-France, "en général, 50% des abonnements sont remboursés, parfois jusqu'à 100%, souligne le secrétaire d'État. Mais ça, c'est la responsabilité de la région de Mme Valérie Pécresse."

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d\'État chargé des Transports, invité de franceinfo le vendredi 13 décembre 2019.
Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports, invité de franceinfo le vendredi 13 décembre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)