"Complément d'enquête". Edouard Philippe : Monsieur Loyal ou futur rival ?

Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Edouard Philippe le sait, il est populaire. En janvier 2022, 61% des Français pensaient même qu’il ferait un meilleur président qu’Emmanuel Macron, selon un sondage. Et c’est peu dire que cela agace à l’Elysée ! Car l’ancien Premier ministre a lancé son propre parti, Horizons, et compte peser sur les élections législatives. Que prépare le maire du Havre ? Celui qui se dit "loyal, mais libre" a-t-il décidé d’accélérer, avec pour objectif l’Elysée en 2027 ? Ambitions, zones d’ombre, nouvelle vie : malgré son goût du secret, Edouard Philippe a accepté de se confier à "Complément d’enquête".

"Edouard, président ! Edouard, président !" Ils sont une trentaine de militants LREM à accueillir Edouard Philippe avec ces cris. La scène n’a rien de banal : elle a lieu dimanche 24 avril 2022 au Champ-de-Mars, juste avant le discours d’Emmanuel Macron fraîchement réélu. Edouard Philippe le sait, il est populaire, très populaire. En janvier 2022, 61% des Français pensaient même qu’il ferait un meilleur président qu’Emmanuel Macron, selon un sondage.

C’est peu dire que cela agace à l’Elysée ! Selon Europe 1, le président de la République aurait déclaré, en petit comité : "Il me doit tout et il pense qu'on est égaux ? Il a fumé les vapeurs du port du Havre ?" Car l’ancien Premier ministre a lancé son propre parti, Horizons, et compte peser sur les élections législatives. Un proche du président l’aurait récemment mis en garde, selon France Inter : "Edouard, tu as choisi de faire ton écurie, tu finiras palefrenier."

L'Elysée comme objectif ?

Que prépare vraiment le maire du Havre ? Celui qui se dit "loyal, mais libre" a-t-il décidé d’accélérer, avec pour objectif l’Elysée en 2027 ? "Complément d’enquête" dresse le portrait de cet héritier devenu rival, et raconte ses relations complexes avec le président. Que sait-on de leurs échanges, leurs frictions pendant le quinquennat ?

Longtemps surnommé "le Sioux" pour sa prudence légendaire, Edouard Philippe a grandi, à droite, dans l’ombre d’Alain Juppé. On connaît l’histoire, il finira par claquer la porte des Républicains, trahir disent certains, pour rejoindre Matignon en 2017. D’inconnu, il passe alors Premier ministre aimé des Français, avant d’être débarqué en plein Covid. Ambitions, zones d’ombre, nouvelle vie : malgré son goût du secret, il a accepté de se confier à "Complément d’enquête".

Une enquête de Julien Daguerre, Thomas Lelong, Matthieu Renier et Pierre-Louis Devais.

La rédaction de "Complément d'enquête" vous invite à commenter l'émission sur Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #ComplementDenquete.

Parmi nos sources

- La délibération relative au projet de reconversion professionnelle d'Edouard Philippe, par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

- Le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

Liste non exhaustive.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.