Vidéo Horizons, le parti d'Edouard Philippe qui voit loin… et énerve la macronie

Publié Mis à jour
Horizons, le parti d'Edouard Philippe qui voit loin… et énerve la macronie
Complément d'enquête / France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Inconnu il y a cinq ans, son passage à Matignon l'a révélé aux Français… au point que certains lui prêtent déjà des ambitions présidentielles pour 2027. D’ici là, Edouard Philippe est bien décidé à peser sur les législatives avec le parti qu’il vient de fonder. Mais les rêves de conquête de l’ex-Premier ministre créent des tensions avec son ancien patron. Extrait d'un portrait à découvrir le 19 mai 2022 dans "Complément d'enquête".

En octobre 2021, six mois avant l'élection présidentielle, Edouard Philippe convoquait la presse pour une grande annonce, devant 3 000 supporters et 600 élus locaux. Alors qu'il n'a jamais adhéré à La République en marche, il lance son propre parti de centre droit, baptisé Horizons "parce qu'il faut, pour faire bien, voir loin", selon lui. Et en effet, Edouard Philipe voit peut-être bien plus loin que sa mairie du Havre, retrouvée après son départ de Matignon.

Avec Horizons, il veut devenir un des éléments incontournables de la majorité qu’Emmanuel Macron espère réunir en juin prochain. Alors l’ancien Premier ministre a mouillé la chemise. Des semaines passées à sillonner la France pour recruter des adhérents et, au final, pas moins de 250 comités locaux Horizons qui ont vu le jour. 

Quand les coups pleuvent pour la première fois du quinquennat

A l'Elysée, c'est peu dire que l'initiative n'a pas plu, jetant un froid entre le président et son ancien chef de gouvernement. Quoi de plus classique, pourtant, selon Jean-François Copé, que ces rivalités au sommet de l'Etat… L'ex-ministre de Jacques Chirac "ne connaî[t] pas de présidents de la République qui font preuve d'indulgence à l'égard de leurs anciens Premiers ministres, dès lors que les anciens Premiers ministres en question ont des ambitions présidentielles".

"Monsieur Loyal" se serait donc mué en futur rival… Pour la première fois du quinquennat, les coups pleuvent. La presse se fait l'écho de propos violents attribués au président. "Aucune circonscription pour Horizons, ce sont des cons !", aurait lâché Emmanuel Macron (Horizons en obtiendra finalement 58, deux fois moins que le MoDem de François Bayrou). Guère plus tendre, un membre de l'entourage présidentiel aurait prédit à celui qui "a voulu lancer son écurie" un avenir de "palefrenier".

"Il me doit tout et il pense qu'on est égaux ? Il a fumé les vapeurs du port du Havre ?"
"Le seul qui me casse les c…, c'est Edouard Philippe, mais lui, on va le buter."

Propos attribués à Emanuel Macron

cités dans "Complément d'enquête"

Qu'en dit l'intéressé ? Officiellement, rien : par principe, le maire du Havre "ne commente pas les déclarations rapportées par intermédiaire ou par la presse". Celui qui s'est juré de rester "en toutes circonstances inénervable" se veut "très zen". 

Extrait de "Edouard Philippe : Monsieur Loyal ou futur rival ?", un portrait à voir dans "Complément d'enquête" le 19 mai 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.