Complément d'enquête, France 2

"Complément d'enquête". Faut-il arrêter de voyager ?

a revoir

Présenté parJacques Cardoze

Diffusé le 12/09/2019Durée : 01h10

Marre du boulot ? Envie de (re)partir en vacances ? Pour 50 euros et en moins de deux heures, une compagnie low cost vous dépose au bord de la mer. Le bonheur à portée de main… à moins que la mauvaise conscience ne vous rattrape. Aurez-vous honte de prendre l’avion ? Pollution de l’air, tourisme de masse qui défigure les villes : dans certains aéroports, des militants écolos organisent des "sittings" pour dénoncer l’impact des voyages aériens. 

Pour sauver la planète, faut-il renoncer à partir en vacances ? Limiter ses déplacements ? Certains optent pour le train ou le bateau, d’autres en ville ne jurent que par la trottinette électrique. Mais est-elle aussi verte que le vantent les loueurs ? Question transports, nos élus montrent-ils l’exemple ?

Au sommaire

Bordeaux-Lisbonne : le vol de la honte

Pour accueillir le flot croissant des touristes, un deuxième aéroport entièrement dédié aux vols low cost va bientôt ouvrir à Lisbonne. Une aubaine ? Pas pour les écologistes qui ne reconnaissent plus leur ville : hordes de vacanciers dans les rues, flambée de l’immobilier dans les quartiers historiques… Du coup, la fronde s’organise contre les vols les plus fréquentés, comme le Bordeaux-Lisbonne. Les passagers partent-ils en vacances avec le poids de la honte.

Un reportage de Nicolas Bourgouin, avec Bangumi.

Des trottinettes pas si vertes

Dans le Vieux Port à Marseille, des dizaines d’épaves de trottinettes sont repêchées chaque jour. Une réalité peu glorieuse, loin du modèle de "mobilité douce et durable" pourtant promis jusqu’alors. Le joujou des bobos serait-il plus polluant qu’ils ne l’imaginent ? Qui se cache derrière la trottinette électrique ?

Eurodéputés : la transhumance qui fait scandale

Chaque mois, à l’occasion de son assemblée plénière, le Parlement européen se déplace au grand complet de Bruxelles à Strasbourg. Quelque 3 000 fonctionnaires font la navette d’un siège à l’autre, suivis de quatre camions transportant 1 500 malles remplies de dossiers. Coût de ce déménagement hors norme : 114 millions d’euros par an et des tonnes de C02 ! Une hérésie pour la majorité des élus européens qui réclament un siège unique.

Un reportage de Paul Gasnier avec Bangumi.

La rédaction de "Complément d'enquête" vous invite à commenter l'émission sur Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #ComplementDenquete.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==