Cet article date de plus d'un an.

Football : Noël Le Graët joue sa place à la tête de la FFF

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Football : Noël Le Graët joue sa place à la tête de la FFF
Article rédigé par France 3 - J. Lonchampt
France Télévisions
France 3
Dans la tourmente après des accusations de harcèlement moral et sexuel et ses propos sur Zinedine Zidane, Noël Le Graët a été poussé à se mettre en retrait par le Comité exécutif de la fédération française de football.

Le sort de Noël Le Graët est en discussion au siège de la fédération française de football, mercredi 11 janvier, au cours d'une réunion extraordinaire. L'enjeu est de convaincre le président de la fédération de se mettre en retrait lui-même, après les accusations de harcèlement sexuel et ses propos sur Zidane. "Des multiples dérapages qui ont précipité cette réunion extraordinaire du comité exécutif de la FFF tant la situation de Noël Le Graët semble intenable", déclare Jules Lonchampt, en direct du siège de la FFF pour le 12/13.

"Un homme fatigué qui aurait perdu de sa lucidité"

Accusé de harcèlement moral et sexuel, notamment par l’agente de joueurs Sonia Souid, ses déclarations sur le champion du monde 1998 ont accentué la pression politique, médiatique et populaire pour son départ. "Depuis hier [mardi], on entend des critiques au sein même de la fédération", retient le journaliste. Patrick Anton, président du Conseil national de l'éthique de la FFF, décrit le président comme "un homme fatigué qui aurait perdu de sa lucidité". Le comité tenterait de le convaincre de démissionner, sinon seule une assemblée générale pourrait le démettre de ses fonctions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.