Politique : quel bilan des 100 jours d’apaisement souhaités par Emmanuel Macron après la réforme des retraites ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Politique : quel bilan des 100 jours d’apaisement souhaités par Emmanuel Macron après la réforme des retraites ?
Politique : quel bilan des 100 jours d’apaisement souhaités par Emmanuel Macron après la réforme des retraites ? Politique : quel bilan des 100 jours d’apaisement souhaités par Emmanuel Macron après la réforme des retraites ? (France 3)
Article rédigé par France 3 - A. Peyrout, A. Bouville, F. Deckomick, N. Leydier, P-M. de la Foata
France Télévisions
France 3
100 jours. C’était l’échéance définie en avril 2023 par le président de la République pour tourner la page des retraites. Le chef de l’Etat avait fixé un cap : l’apaisement du pays. Qu’en est-il 88 jours après ?

Après des semaines de contestation contre la réforme des retraites, Emmanuel Macron avait fixé un objectif et un horizon : “le 14 juillet prochain doit nous permettre de faire un premier bilan”, avait-il précisé. La séquence avait très mal commencé mi-avril, avec de nombreuses casserolades, et parfois des confrontations sévères. Mais petit à petit, après une mobilisation en demi-teinte le 1er mai, le mouvement s’est essoufflé et la page des retraites été tournée. Il y a deux jours, les syndicats ont accepté de revenir à la table des négociations sur de nouveaux sujets.  

Bilan mitigé sur l’ordre républicain 

L'autre promesse des 100 jours était un effort massif pour l’écologie. 7 milliards d’euros supplémentaires ont été annoncés l’an prochain pour la transition énergétique. Ce n’est pas assez pour certains, qui demandent un ISF climatique, que le président ne veut pas. Le bilan est plus mitigé sur l’ordre républicain. Il y a d’abord eu le report de la loi sur l’immigration, puis les révoltes après la mort de Nahel.  

Emmanuel Macron peut-il sortir de l’impasse politique ? Il est impossible pour Elisabeth Borne d’élargir sa majorité, de quoi faire réfléchir le Président à un remaniement.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.