Cinéma : immersion dans la fabrique des bébés en silicone pour les tournages

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Cinéma : immersion dans la fabrique des bébés en silicone pour les tournages -
Cinéma : immersion dans la fabrique des bébés en silicone pour les tournages Cinéma : immersion dans la fabrique des bébés en silicone pour les tournages - (France 3)
Article rédigé par France 3 - V. Gaget, G. Marque, A. Pacary, L. Dulois
France Télévisions
France 3
Le cinéma fait de plus en plus appel à de faux nourrissons, faits de silicone, pour les tournages. Les équipes de France 3 se sont rendues dans l’entreprise Cinébébé, qui les conçoit.

Lydia mesure 50 centimètres. Ce nourrisson de deux jours est endormi. En réalité, il s’agit d’un bébé de cinéma entièrement factice en silicone. “C’est Lydia, elle a déjà tourné dans plein de films. C'est celle qui fait un effet dingue dès qu’on la présente”, explique Julie Barrere, cogérante de Cinébébé. 50 enfants peuplent cette étrange nurserie. Seuls les professionnels du théâtre, de la télévision, du cinéma et de la publicité peuvent les louer. De 0 à 18 mois, ils ont toutes les couleurs de peau, mais toujours les yeux clos.  

750 euros par jour de location 

Cinébébé fabrique aussi des ventres plus vrais que nature pour simuler des grossesses. Elles sont six salariées en tout. Il leur faut deux mois pour créer un bébé de toutes pièces, de la sculpture à la peinture, en passant par le moule. Tout est fait à la main, même la pose des cheveux. “C’est un travail qui prend entre 12 et 20 heures selon les têtes”, détaille Céline Lallement, technicienne d’atelier Cinébébé. La location d’un faux bébé compte en tout 750 euros par jour. En France, la loi interdit les tournages pour les enfants de moins de trois mois.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.