14-Juillet : une fête nationale sous haute surveillance

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Suite aux révoltes après la mort de Nahel, le 14-Juillet est placé sous haute surveillance. Le point sur la situation avec les journalistes Hugo Puffeney, à Paris, et Loïc Perrier, à Marseille. -
14-Juillet : une fête nationale sous haute surveillance Suite aux révoltes après la mort de Nahel, le 14-Juillet est placé sous haute surveillance. Le point sur la situation avec les journalistes Hugo Puffeney, à Paris, et Loïc Perrier, à Marseille. - (France 3)
Article rédigé par France 3 - H. Puffeney, L. Perrier
France Télévisions
France 3
Suite aux révoltes après la mort de Nahel, le 14-Juillet est placé sous haute surveillance. Le point sur la situation avec les journalistes Hugo Puffeney, à Paris, et Loïc Perrier, à Marseille.

Les festivités sont placés sous haute surveillance à Paris, vendredi 14 juillet. Hugo Puffeney, présent sur place, évoque un "dispositif sécuritaire exceptionnel, selon les mots du ministre de l’Intérieur". "45 000 policiers et gendarmes seront déployés ce soir, il y aura aussi des unités d’élite comme le RAID, des blindés, des hélicoptères de la gendarmerie, et les pompiers sont aussi mobilisés", ajoute-t-il. Il s’agit du même dispositif que pour la nuit précédente, au cours de laquelle "moins de voitures" ont été incendiées que l’an passé. Plus de 2 300 mortiers ont été saisis, et 19 personnes ont été interpellées.

Sécurité renforcée également à Marseille

À Marseille (Bouches-du-Rhône), le feu d’artifice sera tiré sur le Vieux-Port à 22h30. "Plusieurs centaines de personnes sont déjà présentes sur place, dans une atmosphère très détendue, mais malgré tout cette année le dispositif de sécurité est particulièrement renforcé", rapporte Loïc Perrier, présent sur place. 300 gendarmes et policiers sont en renfort des effectifs déjà présents, ainsi "qu’un hélicoptère, un engin lanceur d’assaut et plusieurs véhicules blindés", conclut le journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.