Affaire Benalla : les deux victimes vont être entendues

Depuis le début de l'affaire Benalla, chaque jour apporte son lot de révélations. Samedi 21 juillet, l'homme et la femme violentés le 1er mai ont demandé à être entendus. Le point sur l'enquête avec France 3.

La garde à vue d'Alexandre Benalla a été levée samedi 21 juillet, comme celle des quatre autres personnes impliquées dans l'affaire. Tous vont être déférés au parquet dimanche dans la perspective d'une information judiciaire. Pendant sa garde à vue, l'ex-chargé de mission de l'Élysée avait décidé de coopérer, mais ce que les enquêteurs cherchent à savoir, c'est qui a décidé de le laisser agir le 1er mai dernier, au sien d'un dispositif policier. Ce matin, une perquisition a eu lieu en sa présence à son domicile d'Issy-les-Moulineaux. Il a ensuite été ramené dans les locaux de la DRPJ.

Quatre autres mis en cause

Également mis en cause, Vincent Crase. Il était aux côtés d'Alexandre Benalla le 1er mai. Ce gendarme réserviste effectue des missions de sécurité ponctuelle auprès d'Emmanuel Macron. Trois hauts gradés de la police étaient également en garde à vue jusqu'à ce soir dans les locaux de la police des polices, l'IGPN. Ils sont soupçonnés d'avoir transmis à Alexandre Benalla des images de vidéosurveillance appartenant à la mairie de Paris. Quant aux deux victimes, filmées en train d'être frappées, elles ont été identifiées et devraient être entendues ultérieurement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration. Alexandre Benalla.
Photo d'illustration. Alexandre Benalla. ( / MAXPPP)