VIDEO. Le rôle d'Alexandre Benalla auprès d'Emmanuel Macron avait-il vraiment changé après sa sanction ? Des images pointent les contradictions de l'Elysée

Si l'Élysée affirme avoir sanctionné Alexandre Benalla dès le lendemain de ses violences du 1er-Mai, de nombreuses photos attestent que son action n'a pas été effectivement restreinte.

Voir la vidéo
France 2

Alexandre Benalla  avait initialement écopé d'un simple mise à pied de quinze jours, sans salaire, du 4 au 19 mai. Après la révélation de la vidéo où l'on voit ce chargé de mission à l'Elysée frapper un manifestant lors du 1er-Mai, le porte-parole de la présidence avait précisé que la nature même de ses fonctions avait également été modifiée. "Il a été démis de ses fonctions en matière d'organisation de la sécurité des déplacements du président", expliquait Bruno Roger-Petit jeudi 19 juillet.

Mais cela a-t-il vraiment été le cas ? Après sa mise à pied, Alexandre Benalla est réapparu aux côtés des Macron le 21 juin lors de la fête de la musique, dans l'enceinte du palais de l'Elysée. Le 1er juillet, lors de la cérémonie d'hommage à Simone Veil, le chargé de mission, qui n'est plus censé s'occuper de l'organisation de la sécurité du chef de l'Etat, est pourtant présent, à quelques pas du couple présidentiel.

Le 13 juillet, lors d'une visite du couple Macron en Normandie, Alexanfre Benalla est encore sur la photo. Le lendemain, il assiste également aux cérémonies du 14-Juillet, au plus près du président. Des photos qui contredisent la défense de l'Elysée, qui a affirmé avoir limité le périmètre d'action du chargé de mission sanctionné.

Le JT
Les autres sujets du JT
Il y a encore quelques jours, Alexandre Benalla escortait le couple présidentiel, Emmanuel et Brigitte Macron, lors du défile militaire, place de la Concorde, le 14 juillet 2018. 
Il y a encore quelques jours, Alexandre Benalla escortait le couple présidentiel, Emmanuel et Brigitte Macron, lors du défile militaire, place de la Concorde, le 14 juillet 2018.  (LUC NOBOUT / MAXPPP)