VIDEO. Israël-Palestine : regain de tensions après la mort d'un bébé palestinien

Un bébé palestinien a été brûlé vif dans l'incendie de la maison de ses parents en Cisjordanie, vendredi. Un acte attribué à des extrémistes israéliens. Un adolescent palestinien a également été tué par les tirs de soldats israéliens.

FRANCE 2

La tension est montée d'un cran, vendredi 31 juillet en Palestine, après la mort d'un bébé palestinien d'un an et demi dans le village de Doma, près de Naplouse, en Cisjordanie occupée. L'incendie, d'origine criminelle, est l'oeuvre de colons israélien. Condamné comme un acte "terroriste" par le Premier ministre Israëlien Benyamin Nétanyahou, il a déclenché la colère des Palestiniens qui ont défilé par milliers. 

Dans la soirée de vendredi, un jeune Palestinien de 17 ans a été tué par des tirs de soldats israéliens à Gaza, alors qu'il s'approchait de la barrière qui marque la frontière avec Israël.

Un graffiti qui signifie "vengeance"

De la maison palestinienne incendiée du village de Douma, il ne reste pratiquement plus rien. Sur les murs, les deux individus juifs, qui ont lancé des cocktails Molotov, ont tagué une étoile de David et un graffiti qui signifie "vengeance".

La mère, âgée de 26 ans a été brûlée au troisième degré sur 90% du corps. Son mari et un autre fils de quatre ans sont aussi dans un état grave. Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien s'est rendu à leur chevet. "Israël s'engage à combattre le mal, trouver les coupables et les traduire en justice", a-t-il déclaré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme brandit la photo d\'un bébé palestinien tué dans l\'incendie de la maison de ses parents, le 31 juillet 2015 à Duma en Cisjordanie (Palestine).
Un homme brandit la photo d'un bébé palestinien tué dans l'incendie de la maison de ses parents, le 31 juillet 2015 à Duma en Cisjordanie (Palestine). (THOMAS COEX / AFP)