VIDEO. Manifestations et affrontements en Cisjordanie après la mort d'un bébé palestinien

Dans la ville de Douma, en Cisjordanie occupée, des centaines de personnes ont défilé lors des funérailles de l'enfant, qui a péri dans l'incendie de sa maison par des colons israéliens.

REUTERS

Plusieurs milliers de Palestiniens ont manifesté en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, vendredi 31 juillet, après la mort d'un bébé palestinien dont la maison a été incendiée par des colons israéliens dans le village de Douma, en Cisjordanie occupée.

A Douma, des centaines de personnes ont défilé lors des funérailles de l'enfant de 18 mois. Son corps, porté à bout de bras, était enveloppé dans un drapeau palestinien.

Deux maisons incendiées

Le bébé a été brûlé vif. Ses parents et son frère sont grièvement blessés. Vendredi à l'aube, selon des responsables de sécurité palestiniens et israéliens, des colons ont jeté des cocktails Molotov par les fenêtres de deux maisons, ouvertes en raison de la chaleur estivale. 

Avant de s'enfuir, ils ont dessiné une étoile de David sur les murs et écrit "le prix à payer" et "vengeance", deux jours après la démolition par les forces israéliennes de deux maisons en construction dans une colonie proche de Ramallah.

Des affrontements à Hébron 

Des petits groupes d'adolescents palestiniens masqués ont commencé à jeter des pierres sur les soldats israélien à Hébron, indique AP. Les soldats ont répondu par des tirs "de grenades lacrymogènes et assourdissantes", précise l'AFP.

L'incendie de la maison palestinienne a été qualifié d'acte "terroriste" par le Premier ministre israélien. Benyamin Nétanyahou a souligné qu'il avait donné ordre aux "forces de sécurité d'utiliser tous les moyens à leur disposition pour arrêter les meurtriers et les traduire en justice".

Des manifestants palestiniens portent le corps d\'un bébé palestinien, mort dans l\'incendie de sa maison provoqué par des colons israéliens, le 31 juillet 2015, dans le village de Douma, en Cisjordanie occupée. 
Des manifestants palestiniens portent le corps d'un bébé palestinien, mort dans l'incendie de sa maison provoqué par des colons israéliens, le 31 juillet 2015, dans le village de Douma, en Cisjordanie occupée.  (THOMAS COEX / AFP)