Iran : la lutte réprimée des femmes à l'approche de l'élection présidentielle

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Iran : la lutte réprimée des femmes à l'approche de l'élection présidentielle
Iran : la lutte réprimée des femmes à l'approche de l'élection présidentielle Iran : la lutte réprimée des femmes à l'approche de l'élection présidentielle (Franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - L.Lacroix, L.Pekez, Z.Shah Safradi, C.Beauvalet
France Télévisions
franceinfo
Ce vendredi 28 juin a lieu l'élection présidentielle en Iran. À l'approche de cette échéance capitale, les différents partis conservateurs répriment certains mouvements, dont "Femme, vie, liberté".

Enfourcher un vélo : pour une habitante de Téhéran, il y a quelques années, c’était pour elle impensable. "C’est comme se sentir libre", se réjouit-elle. Désormais, elle ose même sortir bras nus s’il fait chaud. Dans ce pays où règne une stricte loi islamique, quelque chose a changé. Des femmes bravent désormais l’interdit. Elles sont minoritaires mais elles sont des dizaines, tête nue, en pleine rue. Point de départ de cette petite révolution : le mouvement "Femme, vie, liberté", il y a presque deux ans. Il a ébranlé le régime ultra-conservateur, qui l’a réprimé par la force.

Un mouvement réprimé

Le régime des mollahs veut faire oublier le mouvement. Sur les murs de Téhéran, les slogans ont été recouverts. Et juste avant les élections, une fête populaire a mélangé chants religieux, jeux pour enfants, et campagne des ultra-conservateurs. Au cours des débats, le seul candidat réformateur a déclaré qu’il ne fallait pas s’en prendre à une femme à cause de sa tenue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.