Cet article date de plus de six ans.

Vidéo La Grande-Bretagne gagnée par la peur de l'immigration

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'élection la semaine dernière d'un deuxième député d'extrême droite au parlement britannique confirme que l'immigration est une thématique centrale pour les Britanniques.

Rochester est une petite ville pittoresque du Kent, où le chômage est plus bas que la moyenne nationale du Royaume-Uni. C'est pourtant là que le parti anti-UE et anti-immigration Ukip a remporté son deuxième siège de député, jeudi dernier, avec Mark Reckless, un conservateur qui a tourné le dos à son parti.

"Si vous pensez que le monde est plus grand que l'Europe, si vous croyez en une Grande-Bretagne indépendante, venez avec nous et nous vous rendrons votre pays", a-t-il déclaré. Un message que les électeurs ont entendu.

Peur d'une invasion de travailleurs

A en croire le nombre de reportages qui y sont consacrés, les Britanniques craignent l'invasion de travailleurs européens fuyant la crise dans leur pays. De quoi favoriser la montée de l'Ukip, et bousculer les partis traditionnels, à six mois des élections générales.

Pourtant, une récente étude montre que les immigrants, en payant taxes et impôts, ont rapporté ces dernières années par moins de 25 milliards d'euros à l'Etat britannique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.