Guerre en Ukraine : trois choses à retenir du lundi 20 novembre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Le 19/20 fait le point sur les informations des dernières 24 heures dans le conflit entre l'Ukraine et la Russie.
Guerre en Ukraine : trois choses à retenir du lundi 20 novembre Le 19/20 fait le point sur les informations des dernières 24 heures dans le conflit entre l'Ukraine et la Russie. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - A. Boutet, L. Krikorian; L. Hauville
France Télévisions
franceinfo
Le 19/20 fait le point sur les informations des dernières 24 heures dans le conflit entre l'Ukraine et la Russie.

L'Ukraine connaît son 634e jour de conflit, lundi 20 novembre. Un jeune ukrainien autorisé à rentrer dans son pays, le soutien renouvelé des américains à l’Ukraine, ou encore l’avancée de l’armée de défense sur la rive du Dniepr… Voici ce qu'il fallait retenir de cette journée. 

L’image du jour : un Ukrainien de 18 ans de retour au pays 

Bogdan Yermoshin, tout juste âgé de 18 ans, a été photographié avec un drapeau ukrainien à la main, alors qu’il est tout juste de retour dans son pays après avoir traversé la frontière biélorusse. Ce jeune orphelin habitait Marioupol lorsqu’en 2022, les Russes ont pris la ville. Il a été envoyé en Russie, dans une famille d’accueil. Il redoutait d’être enrôlé par l’armée russe le jour de ses 18 ans. Moscou a finalement accepté de le laisser partir.  

La citation du jour : "Les USA continueront de se tenir aux côtés de l’Ukraine" 

Le secrétaire à la défense américaine a effectué une visite surprise à Kiev. À peine descendu du train, Lloyd Austin a tenu à être très clair : "Les USA continueront de se tenir aux côtés de l’Ukraine dans sa lutte pour la liberté contre l’agression russe."

Le chiffre du jour : 8 kilomètres 

Les troupes ukrainiennes ont progressé de 8 kilomètres sur la rive sud du Dniepr, un territoire jusque là contrôlé par les Russes. Après avoir réussi à traverser le fleuve, les Ukrainiens tentent de couper les routes d’approvisionnement de l’armée russe.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.