Incendies en Amazonie : Jair Bolsonaro pointé du doigt

Depuis près de trois semaines, l'Amazonie fait face à des incendies d'une ampleur inédite. Ils s'expliqueraient par la déforestation massive de la forêt Amazonienne. Le président brésilien Jair Bolsonaro est montré du doigt.

France 2

Le poumon de la terre est touché par de nombreux incendies. Depuis maintenant trois semaines, les flammes ravagent la végétation. Des incendies qui s'expliquent par la déforestation massive en Amazonie. Le président de Jair Bolsonaro est sur le banc des accusés, ses détracteurs accusent sa politique anti-écolo d'avoir contribué au départ du feu. En effet, en un an, le déboisement de la forêt amazonienne a explosé : + 278% entre juillet 2018 et 2019, c'est quatre fois plus en un an. Pour Raoni, le célèbre chef indien de la tribu Kayapo d'Amazonie que Franceinfo avait rencontré en mai 2019, le coupable est tout trouvé : "le président Bolsonavo doit comprendre que si l'homme blanc continue à détruire l'Amazonie, le monde entier n'aura plus d'oxygène".

"On ne peut pas entraver le développement du Brésil"

Depuis son arrivée au pouvoir en octobre 2018, Jair Bolsonaro, le président d'extrême droite, n'a jamais caché son intention de démanteler les politiques de protection de l'environnement : "La politique environnementale ne peut pas entraver le développement du Brésil. Nous voulons préserver l'environnement, mais pas de la manière dont cela est fait actuellement", disait-il ainsi en novembre 2018. Ainsi, selon les écologistes, c'est cette politique qui a déclenché les incendies. Les exploitants forestiers, qui sont soutenus par le gouvernement, utiliseraient le feu pour défricher des parcelles. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 16 août 2019. 
Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 16 août 2019.  (MATEUS BONOMI / AGIF / AFP)