Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo "Je n'ai reculé devant rien" : le témoignage de Jeannette Vanderschooten, résistante à Paris en 1944

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Histoire : témoignage d'une Parisienne, Résistante à Paris en 1944
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Il y a 75 ans, Paris était libéré de l'occupation nazie par les troupes alliées et la Résistance. Une équipe de France 2 est partie à la rencontre d'une résistante, âgée de 26 ans en 1944. 

À 100 ans, Jeannette Vanderschooten n'a pas perdu sa flamme, qui l'a fait entrer parmi les premières dans la Résistance. Elle fait partie de ceux qui ont libéré Paris, il y a 75 ans. Elle est âgée de 26 ans. Dans Paris occupé, cette militante communiste de la première heure n'hésite pas à prendre des risques. Sa mission ? Rédiger et distribuer les tracts de la Résistance. 

Les Allemands multiplient les exécutions de résistants jusqu'au dernier moment

"Je mettais la machine entre le sommier et le matelas pour amortir. Et, après, on planquait ça dans le haut de la cheminée", explique-t-elle. Munie de ses tracts, elle arpentait les rues de la capitale la nuit. Le 19 août 1944, lorsque les Parisiens prennent les armes, Jeannette Vanderschooten apporte matériel et nourriture sur les barricades. Ce mois d'août 1944, les Allemands multiplient les exécutions de résistants. 37 d'entre eux sont tués au bois de Boulogne. Aujourd'hui, elle continue de se déplacer dans les écoles pour parler de la guerre, et surtout, de l'importance de la paix. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.