Aliments bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les marges excessives de la grande distribution

Une nouvelle étude de l'UFC-Que Choisir dénonce les marges excessives appliquées sur les fruits et légumes bio.

France 2

La grande distribution croque-t-elle trop de marge sur les fruits et légumes bio ? C'est en tout cas ce qu'affirme l'UFC-Que Choisir. L'association accuse la grande distribution de pratiquer des tarifs exorbitants sur le dos des consommateurs. Elle affirme que les marges brutes, c'est-à-dire ce que perçoivent les super et hypermarchés hors dépenses, sont 75% plus importantes sur les produits bio. Pour une tomate, c'est même 109% de plus, et même 165% pour un poireau. Autre exemple : la pomme. 0,87 € de marge brute pour un kilo conventionnel, contre 2,17 € pour du bio, soit 2,5 fois plus d'argent dans les caisses des supermarchés.

18% moins cher dans les magasins spécialisés

Une différence qui choque les clients. Les agriculteurs bio, eux aussi, se sentent lésés. Ils ne peuvent pas tous vendre leurs produits à la grande distribution, car la rémunération ne serait pas à la hauteur. La grande distribution se défend : vendre des produits bio engendrerait des coûts supplémentaires. Mais pour l'association à l'origine de l'étude, cet argument n'est pas valable. Selon l'UFC-Que-Choisir, les prix des fruits et légumes bio seraient 18% plus chers dans la grande distribution que dans les magasins spécialisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au total, pour cette année 2017, on note une hausse moyenne de 3% qui ne couvre toujours pas les coûts de production agricole.
Au total, pour cette année 2017, on note une hausse moyenne de 3% qui ne couvre toujours pas les coûts de production agricole. (MYCHELE DANIAU / AFP)