Hong Kong : l'enfer des "appartements-cages"

Hong Kong est l'une des villes les plus inégalitaires du monde. D'un côté, des gratte-ciel immenses, de l'autre, des pauvres qui s'entassent dans de minuscules appartements.

France 2

Avec ses gratte-ciels qui scintillent et ses boutiques de luxe, Hong Kong donne l'image d'une ville riche et moderne. Mais, dans l'ancienne colonie britannique, les inégalités sociales sont criantes. Un grand nombre d'habitants a du mal à se loger. Ici, le mètre carré se vend 25 000 € en moyenne. À 30 ans, une infirmière vit dans 9 mètres carrés. Pour ce minuscule appartement, elle dépense 750 €, soit presque la moitié de son salaire.

Plus de 20 locataires dans un appartement de 60 mètres carrés

À Hong Kong, le problème du logement est un mal profond qui alimente le mouvement de contestation. La pénurie de logements est telle que certains n'ont pas d'autres possibilités que de vivre dans des "appartements-cages". Godfrey Chan dépense 220 euros chaque mois pour habiter dans 2 mètres carrés. Il vit dans son lit. Il touche 570 euros d'allocation chômage chaque mois, ce n'est pas assez pour se loger convenablement. Il partage un appartement de 60 mètres carrés avec 20 autres locataires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un premier sit-in à l\'aéroport d\'Hong Kong pour dénoncer les violences policières, le 12 août 2019, force les autorités à suspendre l\'activité de l\'aéroport.
Un premier sit-in à l'aéroport d'Hong Kong pour dénoncer les violences policières, le 12 août 2019, force les autorités à suspendre l'activité de l'aéroport. (VERNON YUEN / NURPHOTO / AFP)