Cet article date de plus d'un an.

Tunisie : à Sfax, les exilés subsahariens subissent la violence de la population

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Tunisie : à Sfax, les exilés subsahariens subissent la violence de la population
Tunisie : à Sfax, les exilés subsahariens subissent la violence de la population Tunisie : à Sfax, les exilés subsahariens subissent la violence de la population (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - M. Lompageu
France Télévisions
Les exilés africains d'origine subsaharienne sont les cibles d'appels à la vengeance à Sfax, en Tunisie. La mort d'un Tunisien, qui aurait été poignardé par un migrant camerounais, a exacerbé la violence dont sont victimes les réfugiés.

Routes bloquées, pneus incendiés... Sfax, la deuxième ville de Tunisie, est en proie à des violences depuis plusieurs jours. En cause, la mort d'un Tunisien qui aurait été poignardé par un migrant camerounais. Les personnes d'origine subsaharienne ont fait l'objet d'appels à la vengeance. Les forces de l'ordre sont même accusées d'avoir expulsé une centaine de migrants à la frontière libyenne.

"On a vraiment peur d'être ici"

Plus de vingt associations luttant pour la défense des droits humains ont lancé un appel, mercredi 5 juillet. Elles y demandent "aux autorités tunisiennes de donner des clarifications sur ces faits et d'intervenir en urgence". Les exilés cherchent à présent à quitter la ville portuaire pour rejoindre Tunis, la capitale. Avec comme espoir, souvent, de retrouver leur pays d'origine. "La population tunisienne est fâchée contre tous les subsahariens [...]. On a vraiment peur d'être ici", témoigne un homme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.