Coup d’état au Niger : le président Bazoum toujours séquestré

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
 -
Coup d’état au Niger : le président Bazoum toujours séquestré - ()
Article rédigé par France 3 - A-F.Lespiaut
France Télévisions
France 3
Mohamed Bazoum, le président renversé au Niger, se dit otage des putschistes. Le point avec Anne-Fleur Lespiaut sur ses conditions de détention, vendredi 4 août.

"Le président est avec sa femme et son fils dans sa résidence, entourée par des militaires qui ont placé des véhicules lourdement armés autour de son domicile. Depuis hier, il n’a plus accès à l’électricité comme de nombreux Nigériens. D'après la présidence, Mohamed Bazoum n’aurait plus de vivres depuis quatre jours. La personne en charge de la ravitailler n’a plus accès à sa résidence", explique Anne-Fleur Lespiaut, présente sur place, vendredi 4 août. 

Impossible de savoir comment il communique avec l’extérieur

"Des chaînes auraient également été placées sur les portes de son domicile, et les puces de son téléphone lui auraient été retirées. Pour des raisons de sécurité, il est donc impossible de savoir comment il communique avec l’extérieur. Ses proches ont indiqué qu’il ne lâcherait rien et ne démissionnerait pas. Les États d’Afrique de l’Ouest ont lancé un ultimatum jusqu’à dimanche pour relâcher le président, avant d’intervenir", précise la journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.