Biodiversité : le gouvernement désigne des espèces nuisibles

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
 -
Biodiversité : le gouvernement désigne des espèces nuisibles - ()
Article rédigé par France 3 - F. Vallet, N. Salem, O. Pergament
France Télévisions
France 3
Belette, renard... ces animaux font partie d’une liste et sont considérés comme nuisibles, que l’on peut traquer et tuer. Ce qui n’est pas du goût de plusieurs associations de protection.

Un ballet d’étourneaux impressionnants dans le ciel d’Indre-et-Loire. Mais pour les habitants, le spectacle se transforme en cauchemar tous les soirs de février. En un coup d’aile, ils plongent tous au même endroit, et libèrent une pluie de fiente. “Il n’y a pas que l’image, mais aussi l’odeur, un peu pestilentielle”, précise une riveraine. Les étourneaux, comme la belette, la fouine et cinq autres espèces sont considérées comme nuisibles par le gouvernement. Elles peuvent, selon les départements, être détruites.

Le putois a été retiré

Les chasseurs, les agriculteurs et les associations de protection de la nature sont en colère. “C’est-à-dire que pendant trois ans, on va pouvoir s’en prendre à ces animaux. Sauf que nous allons aller sur le terrain, démontrer scientifiquement la non-culpabilité de beaucoup d’espèces”, précise Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux. Grâce à ces recours, le putois a pu être retiré de la liste. Selon les scientifiques, le classement ne prend pas compte de l’équilibre des écosystèmes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.