Cet article date de plus d'un an.

Kenya : une secte chrétienne aux dérives mortelles

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Kenya : Une secte chrétienne aux dérives mortelles
Article rédigé par France 3 - M.De Chalvron, O.Pergament
France Télévisions
France 3
Au Kenya, depuis une semaine, 98 corps ont été sortis de terre, tous victimes d'une secte. Le pasteur s'est rendu à la police.

Depuis une semaine, le Kenya retient son souffle. Dans la forêt de Shakahola, des corps sont sortis de terre. Une question est dans tous les esprits : combien de personnes ont perdu la vie ici ? Tous ont été victimes d'une secte et d'un pasteur qui les a poussés à jeûner jusqu'à la mort. Pour l'heure, 98 corps ont été découverts dont une majorité d'enfants. "La prétendue utilisation de la Bible pour tuer des gens, pour provoquer le massacre généralisé de civils innocents ne peut être toléré par aucune loi sur terre", commente le ministre de l'Intérieur du pays. 

Le pasteur a été arrêté

Le pasteur auto-proclamé de l'Église internationale de la bonne nouvelle a été arrêté. Il s'est rendu lui-même aux policiers le 14 avril dernier. C'est à ce moment que les policiers ont découvert ce qu'il se passait dans la forêt, lieu où le pasteur regroupait ses fidèles. "Les gens étaient affamés après avoir été radicalisés par certains membres de l'église qui leur disaient que leur travail dans ce monde était terminé et qu'ils devaient mourir pour rejoindre leur créateur", déclare un représentant de la brigade d'intervention criminelle. Trente-neuf personnes ont été retrouvées vivantes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.